Calendrier

« octobre 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

jeudi 25 octobre 2007

L'Airbus A380 a pris son envol commercial



Imaginez devant vos yeux un avion large comme un terrain de football et haut comme un immeuble de sept étages et vous apercevrez alors, le plus grand avion commercial que l’on ait jamais construit, son nom ? L’Airbus A380, qui vient ainsi mettre un terme à 40 années de règne du Boeing 747, qui jusque là pouvait se targuer du titre de plus porteur de l'aviation civile au monde.

Un décollage tardif

Néanmoins, avec de lourds retards dans le développement et la mise en vol, il en aura fallu du temps, beaucoup de temps pour voir pointer le nez de ce paquebot du ciel sur les pistes des plus grands aéroports de la planète ; au final c’est un contretemps de près deux années, auquel l’avionneur européen Airbus a été confronté. Hier à l’aéroport Changi de Singapour, ils étaient 455 privilégiés à détenir leur ticket pour le baptême du ciel de l’A380, parmi eux 9 Franaçais qui ont pu profiter de cette attraction unique en son genre, qui restera gravée dans leur mémoire à jamais. Pour pouvoir dire ensuite « j’y étais », certains passionnés d’aéronautique, accompagnés de leur conjoint et enfants, n’ont pas hésité à débourser la petite bagatelle de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour un siège ou une suite, lorsque les places pour ce premier vol ont été mises aux enchères sur eBay sous le slogan : "First to fly A380". Mais que les prochains voyageurs de l’A380 se rassurent, les prix des billets seront réduits de 10 à 12 fois lorsque cet oiseau de 361 tonnes (à vide) prendra son envol définitif au premier trimestre 2008.

Tags:  

mardi 16 octobre 2007

Pas de jackpot immédiat pour le gagnant de la Starac 7



A quelques jours du lancement de la septième édition de la Star Academy, la directrice du désormais célèbre château de Dammarie-lès-Lys, je nomme Alexia Larouche-Joubert, a annoncé un changement de taille pour le futur vainqueur. Dans une récente interview donnée à Tele Star, elle a déclarée que le gagnant de la Starac 7 ne toucherait pas un million d'euros d'entrée de jeu, comme ce fût le cas dans les saisons précédentes, mais que cette somme serait échelonnée sur plusieurs albums. En d'autres termes, cela veut dire que le ou la lauréat(e) de la Starac 7 percevra "seulement" 200.000 euros pour la sortie de son premier disque, et que les 800.000 euros restants seraient versés au gagnant uniquement s'il venait à produire d'autres albums, sacrée équation !

Eviter de nouveaux flops artistiques

A en croire les statisitiques de ventes des albums des derniers gagnants de la Starac, on peut se demander si TF1 et Universal Music ont déjà absorbés les échecs commerciaux de Magalie Vaé (1 album vendu à 16.000 exemplaires) et de Cyril Cinelu dont le premier album se fait toujours attendre. Ce n'est donc pas un hasard si en septembre 2006, après le flop de Magalie Vaé, le diecteur général d'Universal Music, Pascal Nègre a rejoint le jury de la Star Academy, pour imposer ses points de vue dans le choix de l'identité du gagant. Un jury qui sera d'ailleurs cette année élargie aux professionnels du monde de la musique avec Yvan Cassar (musicien et directeur musical de Johnny Hallday et Florent Pagny) et Sandra Zeitoun (épouse de Valéry Zeitoun, directeur du label AZ chez Universal Music). A une semaine du lever de rideau, Pascal Nègre a confessé à TF1 le casting de la Starac7 est le meilleur que l'émission de télé réalité ait eu, depuis son lancement en 2001. Un moyen comme un autre d'attirer les foules devant leurs téléviseurs, et même si la Starac7 était un flop pour Universal Music, elle restera pour TF1 un juteux fonds de commerce, grâce à Nikos Aliagas qui répétera inlassablement pendant trois mois : Chers téléspectateurs, les votes sont très serrés, tapez 1,2 ou 3 !

Tags:  ,  ,  

mercredi 10 octobre 2007

Cristina Kirchner, une première dame en passe de devenir Présidente



Le 28 octobre prochain, le peuple argentin sera invité à se rendre aux urnes pour désigner celui ou celle, qui succédera à l'actuel Président Néstor Kirchner élu en 2003. Selon les derniers sondages, la personne qui pourrait prendre la relève, n'est autre que sa propre épouse, Cristina Fernandez Kirchner ! Avocate de formation, c'est d'ailleurs sur les bancs de la fac de droit, qu'elle fit la connaissance de Néstor, son aîné de trois ans. Engagée dans la vie politique depuis le milieu des années 1970, Cristina Kirchner a depuis ce temps formé un redoutable tandem politique avec son mari, tout en ayant briguant indépendamment plusieurs mandats locaux et nationaux. Déclarée officiellement candidate depuis le 19 juillet 2007 sous les couleurs du Frente para la Victoria, courant politique de centre gauche fondé en 2003 au sein du Partido Justicialista, Cristina de Kirchner pourra s'appuyer sur les bons résultats des plans de relance économique menés par son mari, suite à la grave crise qu'a traversé le pays en 2001. En effet, l'Argentine a enregistré en 2006 une croissance dépassant les 9% et a également soldé sa dette au Fonds Monétaire International (FMI). De plus, l'épouse de l'actuel président argentin pourra compter sur le soutien du puissant appareil gouvernental qui est entre les mains de son mari.

Vers une dynastie Kirchner ?

Néanmoins, beaucoup d'observateurs de la vie politique argentine s'interrogent sur les raisons qui poussent Néstor Kirchner à ne pas briguer un second mandat. Parmi les raisons les plus souvent avancées, il est notamment question d'affaires de corruption ou plus simplement encore d'une stratégie d'alternance du couple Kirchner. Etant donné que la Constitution limite à deux, le nombre de mandats successifs pour le Chef de l'Etat, il se peut tout à fait que l'actuel président argentin veuille prendre du recul, pour mieux rebondir en 2011, et ainsi éviter de lasser l'opinion publique argentine.
En cas de victoire électorale, Cristina Kirchner agrandirait le club mondial des femmes Chefs d'Etat, avec notamment Michelle Bachelt au Chili, et lancerait par la même occasion un signal fort à Washington, où Hillary Clinton, épouse de Bill, est en course pour prendre les rênes de la Maison Blanche en 2008.

Tags:  

dimanche 7 octobre 2007

ILS L'ONT FAIT !





Samedi 6 octobre - 22h35, un véritable tsunami vient de se produire dans l'enceinte du Millenium Stadium de Cardiff : contre toute attente les All Blacks, donnés grands favoris de la compétition, viennent de s'incliner contre le XV de France (18-20), en quart de finale de la Coupe du monde de rugby. Jamais encore dans une Coupe du monde, la Nouvelle-Zélande n'avait été éliminée à ce stade de la compétition. Et pourtant chez les bookmakers outre-Manche, la France était tout sauf favorite. Pour ce quart de finale de "leur" Coupe du monde, les rugbymen français avaient été contraints de jouer au Pays de Galles, loin des leurs, loin de leur public. Pour cet événement sportif majeur organisé par la France, aller "mourir" à Cardiff en contrées lointaines, aurait été le pire des scénarios pour le XV de France.

Match de la mort

Malgré le faible nombre de supporters qui ont fait le déplacement jusqu'au Pays de Galles, on s'est mobilisé aux quatre coins de la France pour soutenir la bande à Ibanez. Annoncé comme le "match de la mort" ou de "finale avant l'heure" par les médias, cette rencontre a néanmoins bien failli être scellée dès la mi-temps quand le tableau des scores affichait 13-3 en faveur de l'équipe néozélandaise. Au terme d'une formidable remontée intervenue tout au long de la seconde mi-temps, l'équipe de Bernard Laporte est parvenue à inverser la vapeur et peut-être ainsi écrire une des plus belles pages de l'histoire du rugby français. Au coup de sifflet final, Raphaël Ibanez et ses coéquipiers étaient unanimement animés par le sentiment de délivrance. Dans les rues de l'hexagone, cette nuit du 4 octobre, où on fêtait aussi la nuit blanche, rappelait curieusement un certain 12 juillet 1998.

Défaite historique des Blacks

A 20.000 km de Cardiff, la Nouvelle-Zélande (pays de 4 millions d'habitants) se réveillait avec la gueule de bois, tant le choc qu'ils venaient d'encaisser était immense. En effet, c'est la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde que les All Blacks ne sont pas parvenus à se qualifier pour une demi-finale. Affrontant ce quart de finale avec le statut d'équipe archi-favorite, les Blacks ont pêché par excès de confiance et d'arrogance face au jeune prodige Beauxis ou à la fusée Michalak. Mais au delà de la performance sportive, il faut voir dans cette victoire du XV de France, un formidable vecteur de rassemblement de la nation française : hommes et femmes, jeunes et moins jeunes rassemblés autour d'écrans géants en plein air, dans les bars ou encore à domicile entre amis ou en famille (14 millions devant TF1). Hormis les inconditionnels du rugby français, bon nombre de supporters du XV de France sont de parfaits novices, et ne comprennent pas toujours comment on joue au ballon ovale. Peu leur importe, car ce sport collectif qu'est le rugby permet de rassembler, fédérer et faire vibrer tout un pays. C'est ainsi qu'on peut se demander que si la France venait à s'inviter en finale le 20 octobre à St Denis, le rugby pourrait-il devenir ce nouveau sport populaire en France ? Abstraction faite de toutes ces projections, n'oublions jamais que le XV de France a seulement remporté un quart de finale et que son prochain adversaire l'Angleterre, l'ennemi héréditaire, n'est autre que le champion du monde en titre, excusez du peu...

Tags:  ,  

mardi 2 octobre 2007

Bill Clinton appelle à un réveil de la jeunesse mondiale



« Donner : Comment chacun de nous peut changer le monde », voilà le titre du dernier ouvrage de Bill Clinton (paru en France le 6 septembre), un titre qui illustre parfaitement la tournure philanthropique que l’ancien chef d'Etat américain souhaite donner à son action post présidentielle. Samedi dernier, au théâtre Apollo en plein coeur de Harlem, s’est tenue une table ronde sur des airs de concert, à laquelle Bill Clinton a convié de nombreuses icônes mondiales de la musique, parmi elles : Bono, Shakira ou encore Alicia Keys. Sponsorisée par la Clinton Global Initiative et la chaine de télévision MTV, cette manifestation a eu pour but de sensibiliser la jeunesse du monde, sur les actions qu’elle peut mener en faveur du développement durable et dans la lutte contre la pauvreté sur la planète. A ce propos, dans le discours qu’il a prononcé sur la scène du théâtre new-yorkais, l’ancien locataire de la Maison Blanche a affirmé que « les jeunes ont plus que jamais les moyens d’apporter un changement dans le monde, notamment grâce aux nouveaux moyens technologiques ».

Pour revivre les temps forts de la soirée, cliquez sur les flèches du lecteur MTV

Tags:  ,  

lundi 1 octobre 2007

La télé couleur fête ses 40 ans d'antenne


1er octobre 1967 - 1er octobre 2007 : voilà aujourd'hui 40 ans que la TV couleur a été lancée dans l'Hexagone. Des films à la musique en passant par les dessins animés, la télé couleur aura révolutionné la façon dont on "consomme" la télé ! Il faut savoir que chez nos voisins d'outre Atlantique, le lancement du tube cathodique couleur était intervenu près de 16 années auparavant en 1951. Depuis cette époque, la télé couleur n'a cessé de connaitre de nombreuses mutations, à commencer par ses modes de diffusion : télés portables dans les années 1990 et télé via internet dans les années 2000, en attendant que la télé via téléphones portables se généralise d'ici les années 2010.

Tags:  

Pages