Calendrier

« avril 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

lundi 20 avril 2009

LCI a dit : Eric Revel ne bloguera plus



Surprise ce lundi sur le site Internet de LCI qui a procédé à un petit lifting de printemps, et où le blog du directeur de la rédaction de LCI, je nomme Eric Revel, a purement et simplement disparu, alors que les blogs de ses confrères de LCI sont toujours en ligne. Cette absence du blog d’Eric Revel n’est bien évidemment pas due à un problème technique, mais bel et bien à un retrait volontaire de la part de la rédaction de la chaîne d’information en continu.

Lettre ouverte

Dans un billet daté du mardi 7 avril 2009 qu'il a intitulé « Lettre ouverte à Ségolène Royal », l'éditorialiste Eric Revel avait vivement réagi à propos des excuses que Ségolène Royal avait présenté à l’Afrique au nom de la France au cours d'un déplacement à Dakar, sa ville natale. Des excuses qui se référaient à un discours de Nicolas Sarkozy qu’il a prononcé au Sénégal en juillet 2007 pour son premier déplacement en tant que Chef de l'État sur le continent africain, et dans lequel il avait déclaré que « l’Homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire ». Eric Revel a alors réagi sur son blog en disant « Je suis outré par votre démagogie et votre populisme … vous savez pertinemment ce que le Chef de l’Etat voulait dire : que hélas l’Afrique n’est pas assez mondialisée et qu’elle n’a pas pris à bras le corps son avenir pour entrer dans l’Histoire ».

Provoquer pour buzzer

Suite à la polémique qu’a crée ce billet, TF1 a ordonné le retrait de ce billet quelques heures après sa publication, au motif que les propos tenus par Eric Revel sur son blog, « ne sauraient engager la rédaction de LCI, ni la Direction Générale de l'information du Groupe TF1 ». Aujourd'hui, moins de deux semaines après les faits, c’est désormais son blog à part entière qui est rayé de la blogosphère. Et alors même que la sacro-sainte déontologie journalistique impose une forme de prétendue neutralité de la part des journalistes, il est regrettable qu’un commentateur chevronné comme l’est Eric Revel, ne puisse pas s’insurger devant de telles provocations, d'autant plus que nous ne sommes même pas en période de campagne électorale. Car les paroles qu'a exprimé Madame Royal à Dakar ou plus largement au cours de ces dernières semaines dans diverses circonstances, ont été expressément préméditées dans le seul but de créer le buzz sur Internet et faire parler d'elle dans les journaux. Car du fait qu'elle se trouve en difficulté dans sa propre formation politique, elle a besoin de capter l'attention médiatique par d'autres biais pour continuer à exister. De ce fait, que l’on approuve ou non l'action et les propos de Ségolène Royal, il faut tout de même reconnaître qu’en se laissant porter par des excès de légèreté sur des dossiers aussi sensibles, la Présidente de Poitou-Charentes fragilise sa crédibilité politique pour les échéances électorales futures.

Royal désapprouvée

Pour cause, selon un sondage Ifop réalisé le 13 avril dernier, 56% des Français désapprouvent le pardon de Madame Royal à Dakar. Et comme si elle voulait attirer à tout prix les caméras de télévision sur sa personne, l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle est revenue à la charge en fin de semaine dernière. En effet, Ségolène Royal a présenté des excuses au nom de la France au Premier ministre Espagnol, José Luis Zapatero, qui aurait été qualifié de « peu intelligent » par le Président Sarkozy ; une attitude que le socialiste de la première heure qu'est Jack Lang a condamné ce lundi, en demandant à José Luis Zapatero d’excuser Ségolène Royal pour ses paroles. En somme, beaucoup de bruit et de polémiques qui ne font pas vraiment avancer les débats...

Tags:  ,  

dimanche 19 avril 2009

Pour régler ses dettes de campagne, Hillary Clinton va louer Bill...



Hillary Clinton, actuelle Secrétaire d’État américaine dans l’administration de Barack Obama, n’a semble t-il pas encore réglé tous ses passifs relatifs aux frais de campagne pour l’investiture démocrate à la présidentielle. Et ce n’est un secret pour personne, un marathon électoral ça coûte cher voire même très cher. En effet, selon les documents que le comité de campagne d’Hillary Clinton a récemment remis à la Commission Fédérale Électorale, l’ex-First Lady serait encore redevable de la coquette somme de 2,3 millions de dollars. Alors pour tenter de sauver la mise tant bien que mal, son conseiller politique, James Carville, a eu la bonne et originale idée d’organiser une loterie sur Internet avec à la clé des cadeaux assez inhabituels. En achetant un ticket à 5 dollars, les participants pourront peut-être gagner des billets pour aller assister la finale de l'American Idol qui se tiendra à Los Angeles, un diner à Washington avec James Carville et Paul Begala, stratèges politiques du clan Clinton ; mais encore (et surtout) « avoir l'opportunité unique de passer une journée entière à New York avec l'ancien Président américain Bill Clinton, en profitant avec lui de de diverses attractions » peut-on lire dans le texte rédigé par James Carville. Souhaitons à Hillary Clinton qu'elle vende beaucoup de tickets, en espérant néanmoins qu'une certaine Monica L. ne viendra pas remporter le gros lot.

Tags:  ,  ,  

samedi 11 avril 2009

20 ANS renaît de ses cendres, mais pour combien de temps ?



Lancé en 1961 puis retiré des kiosques fin 2006 en raison d’une conjoncture publicitaire délicate, le magazine féminin 20 ANS a aujourd'hui fait son retour sur les étalages des marchands de journaux, signe qu'à première vue la presse magazine française peut encore compter sur de beaux jours. A la une de ce numéro de relance, des titres assez classiques pour un magazine féminin : Psycho : questions de filles, réponses de mecs – 30 astuces pour devenir canon ou encore l’éternelle et incontournable question que la plupart des femmes se sont posées au moins une fois dans leur vie : comment passer de l’amitié à l’amour ? Jusque là rien de bien original, mais en tournant la couverture glacée, il faut tout de même parcourir deux doubles pages de publicité pour arriver au sommaire et à un éditorial télégraphique d’une dizaine de lignes tout juste, signé Claire Crépon.

Rédactrice en chef à 19 ans

Ce nom ne vous dit rien ? C’est plutôt normal car la rédactrice en chef de cette nouvelle édition du magazine 20 ANS, qui apparaît étonnamment jeune sur la photo, n’est autre qu’une stagiaire et étudiante en communication âgée de tout juste … 19 ans ! On monte vite en grade au magazine 20 ANS ! Mieux encore, il semblerait que la grande majorité des rédactrices ont entre 18 et 20 ans, et selon un article paru sur le site internet de 20 Minutes, elles seraient payées à coups de lance-pierre : cinq euros pour un article d’une page, quinze euros pour un trois pages, jugez plutôt… Ajoutez à cela une rédaction fantôme qui ne dispose pas de locaux et qui se réunit seulement sur MSN Messenger, et on se demande vraiment quelles sont les chances de survie d’une telle structure ? Pour couronner le tout, lorsqu’on parcourt l’ours (1) de ce 20 ANS façon 2009, on a la surprise de retrouver des e-mails anonymes sur Orange ou Gmail et même le numéro de portable de la rédactrice en chef en personne, chapeau il fallait le faire ! Mais si jamais vous souhaitiez contacter la rédactrice en chef, ce n’est plus à Claire Crépon qu’il faudra s’adresser, car quelques jours avant la parution du magazine, elle a été remerciée. Explication de Frédéric Truskolaski, directeur de la publication : « on a estimé qu’elle était un peu jeune », vive le journalisme !


(1) En langage journalistique, c'est le terme qu'on emploie pour parler du texte publié dans chaque numéro d'une publication et où figurent les noms de contributeurs ainsi que les mentions légales.

Tags:  

Pages