Calendrier

« juin 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

vendredi 29 juin 2007

PPDA et TF1 écrasent le 20 heures de Pujadas sur France 2


Arlette Chabot, directrice de l'information a du souci à se faire, les audiences de ses journaux télévisés virent au rouge et si la tendance se confirme, ce sont ses cheveux qui vont virer au gris. Et pour cause, selon les dernières mesures d'audience faites sur la messe du 20 heures, on s'aperçoit que TF1 s'octroie la part du lion, en culminant à 39,5 % de part d'audience. Loin derrière, le JT du service public atteint péniblement la barre des 20%, alors à qui la faute ?
Selon une étude menée auprès des téléspectateurs de France 2, le JT de David Pujadas manquerait de pédagogie, et ses sujets ne seraient pas suffisament fouillés et approfondis, par rapport à ceux de TF1. Dès lors comment réduire l'écart avec le journal télévisé le plus regardé d'Europe, qui jouit d'une audience deux fois plus élevée ?
La seule solution viable à court terme semble être de proposer un concept différent aux téléspectacteurs. Un journal plus court basé sur le modèle des chaînes d'informations en continu (BFM, iTélé) permettrait de faire un flash sur l'actualité chaude du jour, mais surtout de garder ce public du "JT express" pour le film du soir. Et pour ceux et celles qui voudraient profiter d'un journal télévisé plus approfondi, la rédaction de la chaîne publique pourrait proposer un JT plus complet après le prime time.

Tags:  ,  ,  

dimanche 17 juin 2007

J'ai testé le premier Salon de la Télé



Tout le monde en parle, ça se discute, mais au final c’est sans aucun doute qu’on s’accorde à dire, qu’aucun salon grand public n’avait encore été consacré exclusivement à l’univers si particulier de la télévision. Sur une idée originale d’Emmanuel Chain (ancien présentateur de Capital sur M6 et producteur d’émissions via sa société Éléphant), Paris a donc pu accueillir cette année son tout premier « Salon de la Télé ». L’objectif de cet événement ? Permettre au public français qui passe en moyenne 3,2 heures par jour devant la télé, d’approcher et rencontrer les stars du PAF, informer les plus jeunes sur les métiers de la télé, et permettre à tous, de mieux comprendre comment fonctionne la planète télé. Prêts à passer dans les coulisses du petit écran ? La visite peut commencer !

Vendre du rêve

Tout commence donc au niveau du hall 4 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Ecrans géants disposés à l’entrée du bâtiment, programme officiel du salon en mains, on tourne les pages et on peut lire couleurs arc en ciel : « 4 jours au coeur de la télé », « Rencontres avec les Stars », « Dédicaces ».

En parcourant les allées du salon, les surprises et divertissements sont au rendez-vous : mettez-vous dans la peau de Sébastien Folin pour présenter le bulletin météo ou à la place de David Pujadas, pour annoncer les résultats de la présidentielle. En se déplaçant sur le plus grand plateau télé du monde, et en tentant tant bien que mal de se frayer un passage, on tombe presque nez à nez avec Stéphane Bern qui dédicace son dernier livre « Plus belle sera la vie ». Non loin de lui, la femme commissaire la plus célèbre de France, Véronique Genest alias Julie Lescault, répond en plateau aux questions des fans de la série. On en vient quasiment à croire que le Salon de la Télé serait une sorte de nouveau parc d’attraction intermittent de la télé. Mais au delà, de cet aspect purement bon enfant, on réalise assez vite que ce qu’on cherche à nous vendre, c’est du rêve : s’échapper quelques heures durant de la grisaille et de la routine quotidiennes, pour nous plonger dans les arènes du petit écran.

Star à tout prix

Interview terminée, on pivote en arrière pour tomber sur les stands Casting et l’Oréal, où l’on aperçoit une file interminable de jeunes filles, qui ont toutes le même rêve avoué : devenir l’ambassadrice d’une grande marque de cosmétiques. Lycéennes ou étudiantes, on leur fait miroiter un avenir fait de paillettes, de défilés et de galas. A quelques pas de là, se trouve un studio télé improvisé, dont le thème du jour est Y'a t-il une vie après la télé réalité ?
Ce jour là venaient témoigner quelques "rescapés" de la génération Loft Story 2 et Starac’ 5. Jetés dans le grand bain médiatique, ces purs produits de la télé réalité sont passés de l’anonymat parfait à la célébrité soudaine en l’espace de quelques semaines, pour retomber dans l’oubli quelques mois plus tard. Loin s’en faut, les visiteurs du salon, dont certains ne devaient sans doute pas savoir qui étaient ces « stars jetables », voulaient néanmoins à tout prix décrocher un autographe ou prendre une photo. Tout cela sous prétexte unique qu’on avait collé aux invités du jour, l’équitette « Vu à la télé ».
Mais très honnêtement, quel plaisir peut-on vraiment avoir à obtenir un autographe de la chanteuse lyrique Magalie Vaé, ou de faire la bise à un certain Félicien dont on nous rappelle qu'il a participé au Loft 2 ?
Prise de conscience pour certains ou simple confirmation pour d’autres, le Salon de la Télé aura peut être eu le mérite de transmettre le message, que ne devient pas star qui veut, et surtout qu’à la télé il y’a STAR et ... star.

Tags:  ,  ,  

mardi 5 juin 2007

TF1 ferait-elle du neuf avec du vieux ?


"La Roue de la Fortune" et "Une Famille en Or", voilà deux divertissements TV qui avaient été lancés par TF1 au début des années 90', puis abandonnés quelques années plus tard au profit de la télé réalité. Néanmoins il semble que ces jeux télé soient toujours dans l'air du temps puisqu'ils ont tous deux réalisés de jolis scores d'audience en acess prime time. Comme quoi en 2007, il n'y a pas que la télé réalité pour doper les audiences des chaînes de télé hertziennes. Une chose est sure en tout cas, le retour de ces émissions dans la grille des programmes, donne une seconde jeunesse à Christophe Dechavanne, que l'on voyait que très occasionnellement lors de divertissements le samedi soir.

Tags:  ,  

dimanche 3 juin 2007

Philippe Gildas va assigner Microsoft en justice


Si l'on faisait un rapide sondage, pour beaucoup d'entre nous le nom "Vista" rime avec le géant américain de l'informatique Microsoft, qui a choisi de baptiser ainsi son dernier système d'exploitation, disponible en France depuis le mois de mars dernier. Et bien ce n'est pas le cas pour le journaliste Philippe Gildas, auteur des plus années de Canal+, qui ne l'entend pas de la même oreille en affirmant avoir réservé cette marque en 2003, pour donner le nom de "Vista" à une future chaîne de télé du câble. Le lancement de Vista à la télé ayant pris du retard, sa mise à l'antenne a été finalement annoncé pour novembre 2007, entre temps Microsoft a déjà vendu des millions d'ordinateurs estampillés "Vista". Philippe Gildas vs Bill Gates, voici un combat inédit, qui s'annonce perdu d'avance mais duquel Philippe Gildas espère tirer une épaisse enveloppe de dédommagements.

Tags:  ,  ,  

Pages