Calendrier

« juillet 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

samedi 19 juillet 2008

Wikipedia veut s'ouvrir au continent africain et à l'Inde



La Fondation Wikimedia, organisation de laquelle dépend la plus grande encyclopédie collaborative du monde, je nomme Wikipedia, a organisé la semaine dernière ses Etats Généraux dans la Bibliothèque d'Alexandrie en Égypte. Au programme de cette rencontre, on a débattu de questions essentielles et controversées comme la qualité et la véracité du contenu des articles publiés en ligne. La communauté Wikipedia s'est également penchée sur le problème de certains articles qui sont vandalisés et a essayé de voir dans quelle mesure on peut les supprimer ou modérer leurs contenus. Mais au delà même de ces aspects purement techniques et encyclopédiques, s'est posée la question du développement de Wikipedia dans des pays où les contenus publiés sont encore assez faibles. A ce propos, le fondateur de Wikipedia, l'américain Jimmy Wales a déclaré "nous avons en vue des pays comme l'Inde et l'Afrique. A grande échelle, je crois que c'est le grand défi pour rapprocher ces pays de la connaissance" a t-il ajouté en marge de la rencontre. Dans les pays où l'encyclopédie est déjà bien développée, Wales a affirmé que "le travail le plus important consiste à améliorer les articles existants.

Tags:  

mardi 15 juillet 2008

Visa PIN, la carte bancaire qui va révolutionner le e-commerce



Vous êtes-il déjà arrivé de perdre ou de vous faire voler votre carte de crédit, en craignant ensuite que quelqu’un s’en serve pour faire son shopping sur Internet ? Pour vous éviter ce genre de sueurs froides, la société internationale de cartes de crédit Visa, a trouvé la solution. C’est en effet une première mondiale, Visa a conçu en partenariat avec la firme australienne de système d’authentification Emue, une carte bancaire dotée d’un générateur de code intégré, qui pourrait bientôt révolutionner le monde des achats en ligne.

Un système ultra-sécurisé

Baptisée Visa PIN, cette carte de crédit nouvelle génération ne se distingue pas de toute autre carte de paiement à première vue. Mais lorsqu’on la retourne, on découvre un écran alphanumérique qui permet de fournir à l’usager un code unique pour chaque transaction. Ainsi lorsque le consommateur souhaite réaliser un achat ou accéder à un service bancaire en ligne, le système lui demandera qu’il compose son code secret. Si le code est correct, l’écran alphanumérique de sa carte Visa PIN affichera un code à 8 chiffres, à usage unique, qui permettra de valider la transaction sécurisée.

Longue autonomie

Côté autonomie, Emue Technologies a annoncé que la pile qui alimente la Visa PIN a une durée de vie de minimum trois ans. Par conséquent, si on considère qu’en France, une carte de paiement est renouvelée tous les deux ans, cela ne posera pas de problème, même pour les plus gros cyber-acheteurs. Pour l’instant, il s’agit seulement d’un projet pilote de e-paiement qui a été développé exclusivement par la société Emue, et aucune date de lancement n'a pour pour le moment été communiquée. Néanmoins, il est fort à parier qu’avec l’essor croissant du commerce électronique dans le monde, la commercialisation de cette nouvelle Visa PIN ne devrait pas tarder, et même se généraliser pour le plus grand nombre de pays.

Tags:  

mercredi 2 juillet 2008

Aux Etats-Unis, les cafés Starbucks virent au noir



C'est à un café au goût amer auquel ont eu le droit 12.000 employés américains de chez Starbucks, lorsqu'ils ont appris en fin de semaine dernière que la chaîne de cafés de Seattle avait décidé de réduire ses implantations. En effet, ce sont pas moins de 600 magasins sur un total de 11.000 à l'échelle américaine, qui vont devoir mettre la clef sous la porte. Il faut dire que depuis 2004, le géant du café avait doublé sa taille outre-Atlantique mais aussi que 70% des locaux qui vont fermer d'ici quelques semaines, ont été ouverts au cours des trois dernières années.

Au premier trimestre 2008, Starbucks a annoncé une chute de 28% de ses bénéfices aux Etats-Unis, signe que les consommateurs américains ne sont pas insensibles à la flambée des prix du pétrole ou celle des aliments. Malgré ses résultats mitigés aux Etats-Unis, le leader mondial de la distribution et de torréfaction de café, prévoit d'élargir son développement sur le continent européen - qui a commencé en 2001 en Suisse à Zurich- avec l'ouverture prochaine de salons de café en Belgique. La question qui se pose dans ce mini-fiasco, est de savoir si le développement a été mal contrôlé ou si les produits vendus par l'enseigne sont trop chers par rapport à la concurrence dans la conjoncture actuelle ?

Bien qu'ils poussent comme des champignons dans les grandes capitales telles Paris ou Londres, les salons de café Starbucks ne sont pas victimes de leur surnombre, mais plutôt des prix qu'ils affichent. En effet, en vous rendant dans un Starbucks parisien, vous constaterez que votre café vous coûtera entre 4 et 6 euros selon la taille du gobelet, à quoi il faut ajouter 2 à 3 euros pour s'offrir une pâtisserie. Alors certes, les tarifs affichés par le cafetier américain ne sont pas attractifs pour tous, mais comme en France Starbucks n'a pas réellement de concurrence sur ce secteur, il n'est pas prêt de boire la tasse.

Tags:  ,  

Pages