Calendrier

« juillet 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

samedi 28 juillet 2007

La Formule 1 se dote d'un troisième circuit urbain pour 2008



Après avoir accueilli les voiliers de la Coupe de l'America cette année, il semblerait que la ville de Valence (Espagne) ait le vent en poupe, pour l'organisation d'événements sportifs majeurs.
En effet, la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) vient de publier le calendrier provisoire du championnat du monde de Formule 1 2008. Dix-huit épreuves au programme, soit une de plus que cette année. Parmi toutes les dates de la tournée 2008, on apprend que le Circus F1 fera escale dans deux nouvelles destinations : Singapour pour un Grand Prix de nuit urbain, mais également Valence. Il ne s'agira pas du Grand Prix d'Espagne, qui se déroule déjà depuis de nombreuses années à Barcelone, mais du Grand Prix d'Europe.

Des airs de Monte-Carlo

Première curiosité de ce circuit de Valence, il s'agira d'un tracé urbain ultra moderne qui sera bâti autour du port qui borde la Mer Méditerranée, et qui n'est pas sans rappeller l'ambiance d'un certain Grand Prix de Monaco. Il ne s'agira pas néanmoins d'un Monaco bis car le glamour du rocher monégasque restera unique à jamais. Long de 5,400 kilomètres ponctués par 25 virages, le nouveau circuit de Valence devrait permettre aux monoplaces, d'atteindre des vitesses de pointe aux alentours des 320 km/h et une vitesse moyenne au tour d'environ 200 km/h, contre 159 km/h sur le tracé monégasque. Pour cet événement dont la première édition aura lieu le 24 août 2008, les organisateurs espèrent attirer 100.000 spectateurs. Avec les belles performances enregistrées ces dernières années par l'enfant du pays Fernando Alonso, la F1 est devenue un sport très populaire chez nos voisins Espagnols. Alonso aura ainsi dès 2008, deux fois plus de chances, de s'imposer devant son public, et par la même occasion d'attirer de nouveaux sponsors.


Tags:  ,  ,  

mercredi 4 juillet 2007

Il faut sauver le soldat Guy Roux



Pour le plus grand bohneur des fans de football, le plus célèbre entraîneur de football en France, a décidé de reprendre du service à Lens. Mais depuis le 29 juin dernier, c'est un véritable imbroglio politico-sportif qui est intervenu autour de l'invalidation du contrat d'entraineur de Guy Roux au RC Lens. Considérant que l'homme est trop âgé pour entrainer une équipe de football, la commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP) s'est fondée sur un texte adopté en 1974, selon lequel la limite d'âge pour entrainer est de 65 ans, alors que Guy Roux en a 68. Dès que la décision est tombée, la classe politique a immédiatement volé au secours de l'ancien coach de l'AJ Auxerre. En première ligne, la nouvelle ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde : "Cette décision m'émeut. Ces limites d'âge, il faut les supprimer". Une prise de position que le Président Sarkozy n'a pas tadé à rejoindre "C'est plus la règle qui est vieille que Guy Roux". En effet, depuis 1974, le football a conu de nombreuses évolutions, et à une époque, où il faut travailler plus, renvoyer un entraîneur aussi charismatique sur le banc de touche sous prétexte qu'il est trop vieux, n'est pas une juste décision. Enfin si un club aussi important que le RC Lens a décidé de faire appel à Guy Roux, c'est qu'il l'estime comme capable de relever encore de nouveaux défis. En 42 saisons, le célèbre entraîneur au bonnet bleu aura dirigé plus de 2000 matches, autant dire que Guy Roux ne sait faire que ça, le football c'est toute sa vie, alors comment peut-on priver quelqu'un d'ambitieux, de compétent et de passionné, de continuer à mettre son expérience au service des plus jeunes ? Reçu lundi dernier par la ministre des Sports Roselyne Bachelot, qui lui a réitéré son soutien, Guy Roux attend maintenant le verdict de l'appel qu'il a interjetté.

Tags:  

Pages