Calendrier

« novembre 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

vendredi 13 avril 2007

Mystère sur la descendance de Mona Lisa en Italie


Natalia Guicciardini Strozzi et Irina Strozzi, ces deux noms ne vous disent probablement pas grand chose, sauf que cette semaine ils ont largement fait la une dans la presse italienne. Pour cause, un généaologue Italien aurait établi la preuve selon laquelle ces deux jeunes femmes, filles du Prince Girolamo de Toscane, seraient deux descendantes de Lisa Gherardini alias Mona Lisa, qui a largement contribué à la reconnaissance d’un autre Italien, le génie Leonardo Da Vinci.
Ancienne ballerine et jeune actrice de 30 ans en Italie, Natalia affirme que « ma mère et ma grand-mère nous avaient déjà parlé de cela quand nous étions plus petites avec Irina », pour sa part Irina, économiste et pianiste ajoute que « c’est formidable de dire que nous sommes des femmes modernes tout en préservant cet extraordinaire passé ». Malgré les ressemblances présumées, il faudra attendre un test ADN pour savoir si les deux soeurs Strozzi pourront oui ou non afficher un large sourire. Leonardo Da Vinci avait commencé à peindre la Joconde en 1503 et termina son oeuvre quatre années plus tard, pour finalement en offrir cette toile à la France en 1516.

Tags:  ,  

mardi 10 avril 2007

Jamais deux sans trois pour Vladimir Poutine ?


L'année 2008 sera incontestablement marquée par deux grandes échéances éléctorales dans le Monde : en effet avant d'élire le nouveau président américain en novembre, il faudra également désigner un nouveau chef d'Etat en Fédération de Russie au mois de mars. Tous deux arrivés au pouvoir en 2000, les présidents Bush et Poutine auront accompli deux mandats de 4 ans et ne pourront plus solliciter les suffrages du peuple pour cause de limitation constitutionnelle. A Washington même si George Bush pouvait briguer un troisième mandat, les sondages ne le lui permettraient pas, de plus la relève se montre déjà très impatiente, que ce soit dans son propre camp républicain ou chez les démocrates.
En Russie, sept ans après son accession au Kremlin, Poutine reste un homme très populaire, pour cause un récent sondage le créditait de 83% d'opinions positives. Dans ces conditions, trouver un successeur à cet homme qui a contribué à réhausser le niveau de vie de ses concitoyens mais également à redonner une nouvelle stature à la Russie sur la scène internationale, s'avère être une tâche bien épineuse.
Ainsi, on peut se demander si l'ancien agent du KGB parviendra t-il à faire réformer la Constitution en sa faveur mais également s'il a vraiment envie de se soumettre une nouvelle fois aux urnes ? De plus, comment réagirait l'Occident en cas d'une nouvelle investiture de ce dernier ? Tant d'interrogations auxquelles il convient d'en ajouter une dernière : ses "camarades" du Kremlin le laisseront-il partir alors que dans les années 1970, le grand maître de l'URSS de l'époque, Leonid Brejnev était contraint de continuer sa mission pendant que certains lui prêtaient la volonté de démissionner ? Fin 2006, la commission électorale nationale russe, avait refusé le projet d'un référendum visant à autoriser le président Poutine à solliciter un troisième mandat, mais de nombreux dignitaires de la Fédération avec le président du Sénat russe Sergueï Mironov en tête, proposent de modifier la Constitution afin d'accomplir l'impossible et probablement par la même occasion prolonger leurs fonctions actuelles.

Tags:  ,  ,  

dimanche 8 avril 2007

Autour du Kärcher, Rachida Dati filmée à son insu...


Rachida Dati, un des porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy qui avait entre autres pour mission de réconcilier ce dernier avec les banlieues, vient peut-être de se tirer inconsciemment une balle dans le pied. Néanmoins à la différence de Arnaud Montebourg qui avait déboulé sur le plateau de Canal+ que "Ségolène Royal n'a qu'un seul défaut c'est son compagnon" pleinement conscient de la présence des caméras, la porte parole du candidat UMP a été victime d'une caméra qui semble malveillante.
Autour d'une rencontre informelle organisée par Paul Wermus journaliste à VSD, Rachida Dati a été emporté par un élan de confiance lorsque un des convives, Bruno Julliard, lui demanda à quelle ministère elle se voyait. Ignorant que la caméra se trouvait à quelques mètres d'elle, elle répliqua par une boutade "ministre de la rénovation urbaine à coup de Kärcher" ! Pourquoi cet entretien filmé le 28 février dernier n'est-il montré qu'aujourd'hui ? Les sympathisants socialistes pensent t-ils inverser la vapeur et faire oublier tous les derniers sondages très favorables à Nicolas Sarkozy avec ce genre de manoeuvres à deux semaines du 1er tour ?

Tags:  ,  

vendredi 6 avril 2007

PPDA entre dans son dernier quinquennat


Suivi en semaine sur TF1 par 10 millions de français, dans le journal télévisé le plus regardé d’Europe, le présentateur Patrick Poivre d’Arvor qui officie à ce poste depuis 20 saisons, a mis fin à une longue attente en annoncant la date à laquelle il tirerait sa révérence. La relève est déjà dans les starting blocks mais qu’elle se rassure car PPDA n’est pas prêt de quitter son fauteuil du 20 heures, avant l’élection présidentielle, mais celle de 2012, « à moins qu'il se passe des événements dans ma vie » confesse t-il.

Au moment où il quittera l’antenne en 2012 à 65 ans, le Petit Prince du JT détiendra le record mondial de longévité d’un présentateur à la tête d’un journal télévisé, et surclassera son homologue Américain Dan Rather (CBS), qui a fait ses adieux au petit écran en 2006 après 25 ans d’antenne. En 20 années passés sur TF1 et 7 printemps sur Antenne 2 entre 1976 et 1983, PPDA aura relaté la Chute du Mur de Berlin et celle de l’URSS, en passant par les attentats du 11 septembre 2001, sans oublier la Guerre du Golfe et le dernier conflit irakien.
En attendant, il reste encore à PPDA un quinquennat, cinq années durant lesquelles il restera encore aux rênes du JT, comme le maître de l’info incontesté, à moins qu’il ne décide de prolonger son contrat dans les Guignols de l’Info sur Canal.

Tags:  ,  ,  

mercredi 4 avril 2007

Quand le poisson d'avril se mèle de l'avortement en Pologne


Le principal journal quotidien polonais "Gazeta" n'a pas manqué son 1er avril cette année, en effet dans un pays où le parti conservateur LPR (Ligue des Familles Polonaises), dirigé par Roman Giertych, présent dans l'actuelle coalition de droite, lutte contre toute forme d'avortement légal, "Gazeta" vient de pousser le bouchon assez loin en se servant des idées extrémistes dans cette matière.
En Pologne, chaque citoyen possède un numéro de sécurité sociale appelé PESEL, composé de 11 chiffres, parmi lesquels les 6 premiers indiquent intégralement la date de naissance; le journal avait annoncé le 1er Avril qu'un groupe de députés polonais liés à une station de radio "Radio Maryja" contrôlée par le clergé et les milieux ultra-conservateurs, aurait été sur le point de déposer un projet de loi visant à modifier les modalités d'attribution de ce numéro. La manoeuvre anti-avortement consisterait désormais à antidater ce numéro PESEL de 9 mois par rapport à la date d'accouchement en l'attribuant à l'enfant dès de la date conception présumée.
Ainsi une personne née à la maternité le 1er janvier aurait pris naissance sur le plan administratif le 1er avril de l'année précédente. Le but de cette manoeuvre ? Du point de vue juridique, devant l'impossibilité de modifier la constitution polonaise faute de majorité suffisante, essayer tout de même de délégaliser de facto l'avortement et de considérer comme un meurtre tout avortement effectué après la conception de l'enfant.
Toutefois, une question reste en suspend : l'enfant devra t-il fêter son anniversaire le jour où sa période de conception légale a commencé ou bien à la date où il a vu le jour ? L'auteur du canular suggère même que fêter son anniversaire étant plutôt une coutume ringarde, les Polonais devrait fêter davantage leur jour de fête correspondant au prénom de chacun.
Dans le contexte politique actuel, le poisson d'avril a très bien réussi et de centaines de personnes se sont exprimées avec inquiétude sur le site web du journal à propos de ces nouveaux projets de la droite ultra-conservatrice au pouvoir en Pologne.

Après le dernier référendum sur l'avortement au Portugal qui a permis de le légaliser dans ce pays si profondément croyant et oppposé farouchement à l'IVG, la Pologne semble rester le dernier bastion puissant de la lutte contre l'avortement au sein de l'Union européenne. L'énorme influence et l'omniprésence du clergé dans les institutions politiques et sociales de ce pays n'est certainement pas étrangère à cette réalité.

Tags:  ,  

lundi 2 avril 2007

Pendant que Laure bronze, Arena plonge


Jeudi 29 mars, joie à Melbourne, tristesse à Libourne : alors que la nageuse Laure Manaudou, ayant déjà à son actif 2 titres mondiaux et un record du monde en Australie, décrochait le même jour le bronze avec ses coéquipières de l'Equipe de France à l'épreuve du 800 mètres relais, à 20.000 km de là on apprenait que la dernière usine d'Arena en France allait fermer ses portes.
"Nous sponsorisons une championne qui brille et nous aujourd'hui on est en train de disparaître" a lancé une syndicaliste de l'entreprise sportive. Sponsor et équipementier de la sirène française des bassins bleus, Arena a été fondé en 1970 par Adidas et malgré un récent changement de propriétaire, la marque française n'a pas su résister à la vague de délocalisation chinoise.
Les 169 salariés du site de Libourne qui restent sur le carreau ont lancé un appel symbolique à "leur championne" qui n'a cependant pas vraiment le pouvoir d'influer d'une quelconque façon sur la rude réalité économique.
Laure Manaudou qui vient de bénéficier par ailleurs d'un contrat de de sponsoring et de représentation de 5 années, que son avocat a signé à Paris pendant son séjour en Australie avec la famille Pinault, par l'intermédiaire de sa holding Artemis, avec à la clé une rémunération de un million d'euros par an et cela sans aucune obligation formelle vis-à-vis du groupe en restant tout simplement libre de répondre aux certaines sollicitations pour certains événements officiels dans l'avenir.

Tags:  ,  

dimanche 1 avril 2007

Que faites-vous le 32 mars ?


Tout le monde le sait, le mois de mars compte 31 jours, et si on décidait après tout de prolonger mars d'un jour, puisque février est si court ? En tout cas figurez-vous que dans le nord, à Roubaix, l'année dure 366 jours et ceci depuis quatre années déjà ! En effet, la municipalité organise depuis 2004 les "24h du 32 mars", un festival burlesque célébré chaque 31 mars, où l'on peut entre autres voir défiler des parades de nains de jardin...qui forment une chorale pour interpréter l'Internationale des nains de jardins, hymne des partis socialistes et communistes du monde entier. Intéressant me direz-vous et pourtant même si nous sommes le 1er avril, ne cherchez pas le poisson, il n'est pas à Roubaix !

Tags:  

lundi 26 mars 2007

Le Pen rêvait d'un dernier duel avec Chirac


Dans les colonnes du journal France Soir à paraître aujourd'hui, Jean-Marie Le Pen affirme qu'il aurait aimé être opposé à Jacques Chirac le 6 mai prochain pour prendre sa revanche après la défaite de 2002, où l'actuel locataire de l'Elysée avait battu le candidat du Front National par un score sans appel de 82-18, digne d'un chef africain. Hélas pour lui, Jacques Chirac que Le Pen a qualifié de plus mauvais président que la Vème République n'ait connu, n'a pas tenté le combat de trop. Néanmoins les chances de voir un Jean-Marie Le Pen (crédité de 14% des voix) au second tour de la présidentielle sont très hypothétiques car le costume du "troisième homme" c'est bel et bien le candidat centriste François Bayrou (22%) qui l'a revêtu, et lui seul pourrait venir jouer les troubles-fêtes dans l'affrontement Royal-Sarkozy crédités respectivement de 25 et 26%.

Tags:  

samedi 24 mars 2007

La démocratie participative télévisuelle française séduit l'Espagne


L'émission politique de TF1 "J'ai une question à vous poser" qui a vu défiler au mois de février les divers prétendants à l'élection présidentielle a séduit à l'étranger. En effet, la chaine nationale espagnole TVE a acheté les droits du concept français pour l'adapter sous le nom de "Tengo una pregunta para usted". Le décor restera quasiment le même, hormis un plateau légèrement plus grand et des coloris plus vifs.
Le premier invité de "Tengo una pregunta para usted" sera l'actuel président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero qui traverse actuellement une crise de popularité, trois ans après son accession à la tête de l'Etat. Lorenzo Milá, homologue de Patrick Poivre d'Arvor en Espagne, sera là pour orchestrer le débat avec un panel représentatif de 100 Espagnol(e)s qui poseront des questions à Zapatero.

Tags:  

mercredi 21 mars 2007

Ambiance électrique dans les coulisses des émissions politiques


Le Canard Enchaîné rapporte cette semaine que Nicolas Sarkozy aurait piqué une grosse colère avant de passer à l'antenne dans l'émission France Europe Express présentée par Christine Ockrent, le dimanche soir sur France3. En effet à son arrivée dans les studios, personne n'aurait été là pour l'"accueillir" comme il se doit, de plus il ne disposait pas d'une place réservée dans la salle de maquillage.
Le candidat UMP aurait déclaré : "Mais enfin, il n'y a personne pour m'accueillir ? La direction n'est pas là ? Mais que font-ils ? Qui suis-je pour être traité comme ça ?"

Nicolas Sarkozy aurait alors menacé de quitter le plateau mais au final on est parvenu à le faire revenir, ça aurait été tout de même dommage de se priver d'un temps d'antenne suivi par des électeurs potentiels ! Il n'en est pas allé à demander qu'on lui appelle un taxi, comme l'avait fait Alain Delon dans l'émission de Marco Fogiel, furieux d'avoir trop attendu pour passer à l'antenne... Ségolène Royal, pour sa part, n'a pas moins d'exigences, car elle était venue également dans cette même émission de Christine Ockrent, accompagnée de son propre coiffeur et de sa maquilleuse auxquels on aurait libéré entièrement la salle commune de maquillage, nos candidats aux présidentielles sont de vraies rock stars !

Tags:  ,  

dimanche 18 mars 2007

Kärcher veut nettoyer son image


"Nettoyer au Kärcher la cité des 4000" de la Courneuve en région parisienne, tels ont été les mots que le ministre de l'Intérieur a employé suite au décès d'un enfant en pleine crise des banlieues en 2005. Cette expression aura largement défrayé la chronique politique pendant de longs mois et jusqu'à aujourd'hui Nicolas Sarkozy a parfois du mal à se défaire de l'étiquette "Kärcher" que ses opposants ne manquent pas de lui coller.
Au delà même de la polémique et de la provocation que cette expression a crée, Kärcher, entreprise qui produit des appareils de nettoyage à haute pression a du jouer avec son image de marque en étant confronté au débat politique ; à tel point que le mot Kärcher est presque entré dans le langage quotidien : pour preuve quand on ouvre le Petit Robert 2007 à la lettre K, on peut lire : "Kärcher" n.m. : "Du nom du fondateur de l'entreprise, l'allemand Alfred Kärcher. Nettoyeur qui projette de l'eau sous forte pression." Mis à part le tapage médiatique qui en a résulté, certains auteurs ne se sont pas privés de faire des mauvais jeux de mots, à l'instar de Philippe Cohen et Richard Malka qui ont publié en novembre dernier une bande-dessinée sous forme d'enquête, intitulée "La face karchée de Sarkozy", tout cela pour dire que l'entreprise allemande n'en a pas forcément tiré un réel profit commercial.

Mettre les points sur les Ä

C'est justement à cet effet qu'à cinq semaines du premier tour de l'élection présidentielle, que l'entreprise Kärcher a décidé de mettre terme à la connotation politique qu'on associait à la marque, via un communiqué publié dans la presse, où la firme germanique s'explique justement auprès de ses clients sur l'amalgame qui a été fait autour de ses produits par les déclarations du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.
Néanmoins, la question que l'on peut se poser c'est pourquoi une telle action de communication intervient près d'un an et demi après les faits alors que l'on en a tant parlé ? Les ventes des produits Kärcher auraient-elles subi un ralentissement en raison de la mauvaise image que cette marque véhiculerait ou a t-on préféré que le dossier sensible de la crise des banlieues soit entériné et ainsi éviter de mettre de l'huile sur le feu ?
Quoi qu'il en soit que l'on parle de bon ou mauvais coup de pub pour la marque Kärcher, il y'a une chose qui est sur c'est que le principal intéressé dans cette affaire, par une démarche peu propre, ne s'est pas forcément rendu service en vue des présidentielles.

Tags:  ,  ,  

jeudi 15 mars 2007

50 ans plus tard, l'Europe reste unie dans la diversité



Dans 10 jours, l’Union européenne soufflera ses 50 bougies, 50 années faites de paix, de succès mais également de paris manqués. Fondée le 25 mars 1957, la Communauté économique européenne s’est de suite imposée comme le moteur de la reconstruction d’après-guerre, le moteur d’espoirs nouveaux pour un continent déchiré qui deviendra un espace de stabilité.
Qui aurait cru il y’a encore un demi siècle que l’on pourrait voyager de France vers la Pologne, en passant par l’Allemagne ou la République Tchèque sans devoir montrer "patte blanche" à chaque poste de frontière ? Qui aurait cru que plus de 300 millions d’européens pourraient partager la même monnaie ? Qui aurait cru à ce rêve fou que l’on puisse disposer d’une citoyenneté commune entre citoyens européens ?
Au fur et à mesure de son élargissement, l’Union européenne a du procéder à des concessions pour accueillir de nouveaux membres dans le club européen, ce qui n’a pas été sans enrayer les rouages européens, mais cela n’a pas empêché l’Union européenne de devenir la première puissance économique mondiale en 2005, avec plus de 30% du PIB mondial.

L’Europe de l’économie étant arrivée à maturité, l’Union européenne doit aujourd’hui s’imposer de nouveaux défis : à savoir se doter de davantage de politiques communes, d'autre part d'une défense européenne mais également d'un renforcement des valeurs européennes qu'il faut véhiculer dans les esprits dès le plus jeune âge. La nécessité d’une défense européenne commune peut se justifier par le seul exemple des discordes qui ont divisé l’Europe en 2 camps lors du conflit irakien de 2003, l’Europe de demain c’est celle qui devra parler d’une seule et même voix pour se faire entendre sur la scène internationale, face aux Etats-Unis, à la Chine ou encore à la Russie.
Cela passe par une mobilisation des têtes pensantes européennes mais également par une adhésion plus large des citoyens eux-mêmes car les échecs qu’à pu connaitre le référendum qui visait à donner une Constitution à l’Europe, a été brisé en grande partie par une incompréhension majeure des européens eux-mêmes.
La solution c’est une Europe plus proche du citoyen car l’Europe reste dans les consciences communes comme une struture trop bureaucratique, peu transparente et trop distante du citoyen lambda, pour cause la citoyenneté européenne acquise dès 1992 pour les citoyens des membres fondateurs n'a eu que peu d'impact car trop peu d'habitants du vieux continent se sentent fiers d'être européens. Le redémarrage de l’Europe passera également par le nécessaire rapprochement du couple franco-allemand, pillier d’une Europe qui gagne.
Les citoyens européens « Unis dans la diversité » avec 27 Etats et 23 langues langues officielles, cette devise de l’Europe, n’aura pas pris une ride en 50 ans, une devise qui est plus que jamais d’actualité.

Tags:  

Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>