Calendrier

« novembre 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

lundi 22 mars 2010

Modibo Sidibé, l’héritier ?


Dans la sphère politique malienne, un Sidibé peut en cacher un autre. En effet, l’actuel Premier ministre, Modibo Sidibé, n’est autre que le frère cadet de l’ancien et regretté chef du gouvernement malien, Mandé Sidibé. Bras droit du président Amadou Toumani Touré depuis 2002, Modibo Sidibé s’est vu confier en 2007 la lourde tâche d’assumer le développement économique et social du Mali, au moment de la réélection du chef de l’État. Portrait d’un homme ambitieux mais discret.

Lire la suite...


Tags:  

mercredi 17 février 2010

Paul Biya, un homme d’État discret et réfléchi



Garant de la magistrature suprême camerounaise depuis maintenant près de 30 ans, Paul Biya est de facto l’un des doyens des chefs d’État africains. Et s’il parvient à faire preuve d’une telle longévité à la tête du Cameroun, c’est avant tout parce qu’il est un homme d’action, et possède des qualités d’écoute et de dialogue. Portrait d’un homme d’État discret et réfléchi, que l’on surnomme « le Sphinx ».

Lire la suite...


Tags:  

vendredi 12 février 2010

Panorama des relations bilatérales franco-camerounaises


Il y a à peine quelques semaines, le Cameroun fêtait le 50 e anniversaire de son indépendance. En tant qu’ancienne colonie française, le pays entretient toujours de nombreux partenariats privilégiés avec l’Hexagone. Ces partenariats se manifestent d’une part dans l’aide au développement qu’apporte la France au Cameroun, et d’autre part par les relations politico-économiques et culturelles qui unissent les deux États.

Lire la suite...


Tags:  

dimanche 18 octobre 2009

Formule 1 : Jenson Button, un champion du monde sans panache



La vie sourit à ceux qui savent être patients. Voilà un dicton qui correspondrait bien au pilote britannique de Formule 1, Jenson Button, qui vient de décrocher son tout premier titre de champion du monde de Formule 1 à l'âge de 29 ans. Une consécration qui intervient pour lui après dix années passées dans la catégorie reine du sport automobile, où il aura connu plus de bas que de hauts, en se trouvant rarement au bon moment dans la bonne équipe. Pour cause, Jenson Button a dû attendre son 113ème Grand Prix pour monter sur la première marche d'un podium de Formule 1, une joie qu'il a connu en août 2006 lors du Grand de Prix de Hongrie. Ce titre de champion du monde est d'autant plus inespéré pour l'anglais, que l'an dernier à pareille époque, il terminait la saison en se classant 18ème avec seulement 3 petits points au compteur. Il aura fallu qu'intervienne le rachat de l'équipe Honda par son directeur technique, Ross Brawn, pour redonner une nouvelle impulsion à sa carrière et que l'impossible devienne réalité.

Champion par défaut

Mais au delà ce cette performance qui vient récompenser un pilote de talent, il faut bien dire que ce titre de champion du monde a été acquis dans un suspense très limité pour ne pas dire quasi-nul. Cette saison, les équipes qui ont joué les premiers rôles au cours des saisons passés ont véritablement connu la descente aux enfers et ont laissé la voie libre à des équipes de second rang comme Brawn GP ou Red Bull Renault. Son coéquipier brésilien, Rubens Barrichello, le vétéran de la Formule 1, ne lui pas a véritablement mené la vie dure puisque l'anglais a d'entrée de jeu fait main basse sur le championnat, en s'imposant à cinq reprises au cours des sept premières courses de la saison 2009 de Formule 1. Car en réalisant une première partie de saison presque parfaite, Jenson Button pouvait par la suite se contenter de gérer son avance, en veillant toutefois à ce qu'un éventuel poursuivant ne vienne pas trop le menacer au championnat du monde. A ce sujet, il suffit de constater que la dernière victoire de Button remonte au Grand Prix de Turquie en juin, pour s'apercevoir que le pilote de l'écurie Brawn GP a eu un boulevard d'avance tout au long de la saison.

Une couronne déjà convoitée

À São Paulo, une fois que Jenson Button aura fini de danser la samba avec sa compagne Jessica, il aura déjà du souci à se faire. Car en mars prochain lorsqu'il remettra en jeu sa couronne mondiale à Sakhir (Bahreïn) pour le premier Grand Prix de la saison 2010, les candidats à sa succession seront déjà très nombreux. Pour cause, la valse des transferts a été assez rythmée et il faut bien se dire que Fernando Alonso qui arrivera chez la Scuderia Ferrari, Robert Kubica qui débarquera chez Renault ou Lewis Hamilton qui n'a pas vraiment brillé au cours cette saison 2009, auront tous à coeur de se refaire une santé. Il faudra aussi compter sur le camp allemand qui sera entre autres représenté par le talentueux Sebastian Vettel, et sait-on jamais peut-être par le septuple champion du monde Michael Schumacher, qui commence dit-on à trouver le temps long à la maison.

Tags:  

mardi 15 septembre 2009

Tchad : de la stabilisation politique à la reprise économique du quinquennat social


Président tchadien au plus long règne, Idriss Deby Itno fêtera l’an prochain le 20 e anniversaire de son arrivée au pouvoir. Exposé aux querelles intestines que le Tchad a connues depuis 1990, le président Deby a dû user d’une bonne dose de courage politique pour endiguer ses plus fervents détracteurs. Un combat de longue haleine qui se sera déroulé durant ses deux premiers mandats jusqu’en 2006, date à laquelle il s’est entouré d’une solide armée ministérielle pour permettre au Tchad d’affronter les défis du XXI e siècle avec confiance et sérénité.

Lire la suite...


Tags:  ,  

lundi 14 septembre 2009

Nosdeputes.fr déclare ouverte la chasse aux députés absentéistes



Rentrée des classes oblige, gare aux absentéistes qui ont vite tendance à reprendre leurs habitudes de touriste. Voilà comment l’on pourrait résumer en une phrase, le message qu’ont souhaité adresser les créateurs du site Internet nosdeputes.fr, à nos 577 députés plus ou moins studieux. Lancé aujourd’hui, le site se veut être un observatoire citoyen de l’activité parlementaire qui présente individuellement les travaux de chaque député sur les 12 derniers mois. Mais la mission du site ne s'arrête pas là, puisque nosdeputes.fr donne la possibilité à Monsieur ou Madame Tout Le Monde de poster des commentaires relatifs au débat parlementaire français.

Les cumulards en ligne de mire

Avec ce nouveau système d'évaluation des parlementaires, nul doute que lors des prochaines élections législatives qui se tiendront en 2012, nosdeputes.fr facilitera la tâche aux électeurs, lorsqu’il sera l’heure de juger le bilan de celui ou celle qu’ils ont envoyé les représenter au Palais Bourbon à Paris. Autre atout potentiel de ce site, il sera dorénavant plus facile d’identifier les cumulards, ces élus de la République qui portent plusieurs casquettes à la fois, et qui fatalement ont du mal à boucler leurs obligations journalières en 24 heures. Face à cette nouvelle étape franchie dans la transparence de la démocratie française, une question se pose : à quand le lancement de nossenateurs.fr ? Le nom de domaine est enregistré, donc il y'a de bonnes chances que le projet soit dans les cartons. Quoi qu'il en soit, on voit qu'entre la récente polémique qui a touché Brice Hortefeux en créant un énorme buzz et ces nouveaux systèmes d'évaluation des parlementaires, Internet mène décidément la vie dure aux hommes et femmes politiques.

Tags:  ,  ,  

samedi 12 septembre 2009

Idriss Déby et le Tchad sur la scène internationale



Depuis son arrivée au pouvoir, Idriss Deby Itno a connu pas moins de trois présidents français, trois présidents chinois et quatre chefs d’État américains, avec lesquels il a noué de solides et juteuses relations commerciales. Malgré ses bons rapports avec l’Occident et l’Extrême-Orient, le chef d’État tchadien reste néanmoins assez souvent exposé aux différents conflits l’opposant à certains de ses voisins africains qui tentent de déstabiliser son pays.

Lire la suite...


Tags:  ,  

jeudi 10 septembre 2009

Pourquoi les Bleus feraient mieux de ne pas aller en Afrique du Sud


À lire la presse sportive ce matin, le match nul (1-1) que la France a concédé à la Serbie, avait des allures de grande rencontre sportive. Pourtant, quatre jours plus tôt lors de sa confrontation contre la Roumanie qui s'est soldée sur le même score, on tirait à boulets rouges sur les troupes de Raymond Domenech. Alors, n'en demande t-on pas un peu trop à l'Equipe de France de football ? N'est pas encore un peu trop en train de surfer sur l'épopée Coupe du Monde 1998 ? Une épopée dont il reste à ce jour un dernier rescapé, je nomme Thierry Henry qui a inscrit son 50ème sous le maillot bleu, un record en la matière. Pour éviter d'être la risée du monde entier en juin prochain, ne vaudrait-il pas peut-être mieux se priver de Coupe du Monde en 2010 pour mieux rebondir en 2014 ? La Coupe du Monde débute maintenant dans neuf mois et il est peu probable que ce délais suffise à Raymond Domenech, pour donner naissance à une nouvelle Equipe de France.

Tags:  ,  

mercredi 26 août 2009

Chronique d'une immersion estivale dans la Pologne de Kaczynski


On a souvent beau dire que les Français ne sont pas aimés à l’étranger pour leur côté parfois arrogant, mais on oublie peut-être de dire qu'ils peuvent être aussi appréciés pour leur côté accueillant. Hier soir je suis revenu d’un séjour de 6 semaines pleines en Pologne, que j’ai passé entre Varsovie et Cracovie, et il se trouve que j’avais emporté dans mes bagages un très bon livre de Romain Gubert (journaliste économique au Point) qui s'appelle « L’arrogance française » qui m'a incité à rédiger ce billet pour apporter mes impressions sur la Pologne d'aujourd'hui. Malgré un séjour globalement positif, le retour sur la ligne 3 du métro parisien a été rude ce matin, l'ambiance tranchante. Moins de 24 heures auparavant, je me trouvais encore dans la Pologne de Kaczynski, qui voilà il y'a à peine 4 mois, fêtait le 5ème anniversaire de son entrée dans l'Union européenne. Dans la mentalité polonaise d'aujourd’hui, près de vingt ans après la chute du communisme, on sent encore largement les vestiges de l'ancien régime, dont les protagonistes d'hier occupent encore des postes clés aujourd'hui. Les esprits demeurent encore très conservateurs et l'ouverture d'esprit laisse encore à désirer, surtout chez les seniors polonais, ceux qui ont connu la Seconde Guerre mondiale, ceux qui ont vu de leurs propres yeux la Chute du Mur de Berlin. Mais il faut toutefois dire que cette tendance est en train de s'estomper chez les plus jeunes générations, et en premier lieu la génération Erasmus polonaise qui a grandit dans une Pologne imprégnée des valeurs d'Europe de l'Ouest.

La Pologne, un pays à 2 visages

Malgré le fait qu'elle reste en cette période de crise un des seuls pays de l'Union européenne à garder un brin de croissance, la Pologne n'en demeure pas moins un pays à 2 visages sur le plan économique, dans la mesure où on y constate une quasi-absence de classe moyenne. Et cela se traduit par de très importantes disparités dans les salaires : d'un côté, on retrouve la population qui perçoit de faibles revenus et de l'autre on retrouve la classe supérieure polonaise qui se taille la part du lion. Car côté chiffres, il faut savoir qu'en Pologne le salaire minimal s'élève à environ 300 euros, alors que le salaire moyen avoisine les 800 euros. Il y'a aussi une chose qui frappe lorsqu'on est Pologne, c'est le duel qui se produit entre les commerces et marchés traditionnels avec les immenses centres commerciaux flambants neufs détenus en grande part par des investisseurs étrangers. Des centres commerciaux qui sont généralement ouverts tous les jours de 9h00 à 22h00, même le dimanche. De plus, on ne vous refusera jamais l'entrée dans une grande surface dix minutes avant la fermeture, comme cela peut parfois arriver en France. Et quand on sait que la Pologne est le pays le plus catholique de l'Union européenne, on observe ici un vrai paradoxe par rapport à la question du travail dominical, qui a encore tant fait débat cet été en France. En Pologne, où les syndicats sont beaucoup moins influents qu'en France, la question ne se pose pas puisque sur le plan économique, le système est assez américanisé et c'est donc la notion profit avant tout qui prend le dessus.

Tags:  ,  ,  ,  

lundi 20 juillet 2009

Chez Starbucks, vous boirez peut-être bientôt du vin ou de la bière


Implanté aujourd'hui dans 31 pays répartis sur 4 continents, le célèbre cafetier de Seattle serait-il en train d'opérer un virage stratégique ? L'an dernier déjà, la plus grande chaine multinationale de cafés avait été obligé de remercier 12.000 de ses employés, faute de fréquentation. Cette semaine, Starbucks mise sur un nouveau marché et crée la sensation en ouvrant à Seattle, un café pilote qui sert du vin et de la bière. Ce nouveau concept sera exploité sous une marque nouvelle et se distinguera des cafés Starbucks, en proposant à ses clients des concerts musicaux en soirée.

Tags:  ,  

dimanche 5 juillet 2009

Quand l'argentier Bernie dérape, c'est tout le monde qui trinque...



Sacré Bernie, il n'a pas fini de faire parler de lui. Mais rassurez-vous il ne sera pas ici question de Bernie Madoff, qui s'est fait récemment condamner à une peine de 150 ans sous les barreaux, mais bel et bien de Bernie Ecclestone, 78 ans et grand argentier de la Formule 1. Voilà déjà en effet quelques semaines que le grand manitou de la catégorie reine du sport automobile, collectionne les phrases qui défraient la chronique et qui créent la polémique. En avril dernier, alors qu'il se rendait au Grand Prix d'Espagne de Formule 1, il avait ouvert le bal en marge de la demi-finale de la Ligue de Champions qui opposait Barcelone à Manchester, en déclarant qu'il souhaiterait voir une « femme juive et noire » en Formule 1. Alors même si la diversité est synonyme d'égalité des chances, que vient faire la religion dans un tel débat ? Et en ce début de mois de juillet, Bernie a remis le couvert. Interviewé ce week-end par le quotidien conservateur britannique The Times, Bernie Ecclestone en a profité pour donner son avis sur certains leaders qui font ou ont faits l'Histoire.

Bernie vers la sortie ?

Parmi les parcours des personnalités qu'il a commenté, il a notamment déclaré qu' « Hitler était efficace » mais aussi l'actuel Premier ministre britannique, Gordon Brown, et son prédécesseur Tony Blair « essayent de plaire à tout le monde tout le temps et qu'ils ont en train de détruire tout ce Margaret Thatcher a patiemment construit ». Il a enfin ajouté que « la démocratie n'a pas fait beaucoup de bien à beaucoup de pays dont la Grande-Bretagne », sa propre patrie. C'est donc à se demander si c'est l'âge, la chaleur ou le fait qu'il vit plutôt une sale année 2009, qui fait que Bernie Ecclestone se laisse aller à de tels dérapages verbaux. En mars dernier, Bernie se séparait de sa compagne après 24 ans de vie commune, deux mois plus tard c'est un second divorce qu'il a évité de justesse. Je veux ici parler du bras de fer entre la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile) et la FOTA (Association des écuries de Formule 1), de laquelle Ecclestone e exigé qu'elle réduise considérablement ses coûts d'exploitation pour que la Formule 1 puisse résister à la crise économique mondiale. Mais au final, ce qu'il convient de se dire, c'est qu'après tous les succès et les lauriers qu'il a collectionné tout au long de sa carrière, ne serait-il peut-être grand temps pour Bernie de passer le relais à la jeunesse et de profiter différemment de la vie ?

Tags:  

samedi 4 juillet 2009

Obama célèbre son premier Independance Day à la Maison Blanche


Un peu moins de six mois après son entrée triomphale à la Maison Blanche, la lune de miel entre le Président américain Barack Obama et ses concitoyens, n'est pas prête de prendre fin. Et en ce 4 juillet 2009, l'évènement du jour c'est bien entendu la fête nationale américaine, qui ne s'était plus déroulée sous présidence démocrate depuis la fin du second mandat de Bill Clinton en l'an 2000. L'autre évènement du week-end aux Etats-Unis, s'est déroulée cette fois-ci dans le camp adverse à quelques 2.500 kilomètres de Washington, où la Gouverneure d'Alaska a pris son indépendance. Je veux parler ici de Sarah Palin, qui n'est autre que l'ancienne colistière du vétéran John McCain durant la dernière campagne présidentielle américaine, et qui a décidé de démissionner de son poste, pour peut-être déjà préparer 2012. D'ici là, Barack Obama aura encore le temps de fumer tranquillement quelques cigares.

Tags:  ,  

Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>