Calendrier

« novembre 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

dimanche 8 juin 2008

PPDA limogé, le paquebot TF1 va prendre un nouveau cap



Patrick Poivre d'Arvor et TF1, voilà un tandem qui paraissait éternel aux yeux du public, tant les deux parties étaient devenus complémentaires, indissociables. Pourtant contre toute attente préalable, cette collaboration longue de 21 années va prendre fin d’ici quelques semaines. Quand on l’interrogeait sur la date à laquelle il quitterait le fauteuil du 20 heures, Patrick Poivre d'Arvor répondait inlassablement qu’il le ferait savoir aux téléspectateurs au moment venu mais qu’il s’était déjà fixé cette date. Hélas pour lui, le pape du journal télévisé français ne pensait pas partir si vite et a été rattrapé par le temps, l’âge et peut-être l’usure. En effet, depuis l’arrivée de Nonce Paolini à la direction de TF1 en 2007, en remplacement de Patrick le Lay, le climat s’est quelque peu détérioré entre le présentateur vedette et son équipe de direction. Au début de l’année 2008, un ouvrage intitulé Madame, Monsieur, Bonsoir... : Les dessous du premier JT de France est venu mettre en lumière les coulisses parfois houleuses de la grande messe du 20 heures la plus regardée d’Europe. Entre temps à l’Elysée, Nicolas Sarkozy aurait signifié son agacement que les chaînes de télé fassent appel à des journalistes peu incisifs et un peu trop politiquement correct pour réaliser les interviews élyséennes. Dans ces propos, PPDA qu’il ne porte pas d’ailleurs dans son cœur, était directement dans sa ligne de mire. Bien que l’Elysée ait démenti toute intervention du Président de la République dans le limogeage de PPDA, on connaît néanmoins les liens indéfectibles qui existent entre Nicolas Sarkozy et le groupe Bouygues et qui ont par conséquent favorisé cette éviction annoncée.

Vers un syndrome PPDA ?

Le départ imminent de PPDA marque la fin d’une époque à TF1, car disons le franchement le journaliste faisait « partie des meubles » sur cette chaîne et c’est à se demander si ses collègues Jean-Pierre Pernault ou Claire Chazal ne seront pas tôt ou tard invités à suivre la sortie. En effet, face à la concurrence que lui imposent par exemple les chaînes d’info en continu de la TNT comme I-Télé ou BFM où les présentateurs sont jeunes, beaux et dynamiques, TF1 fait figure de has been en matière d’information. Pour négocier ce nouveau virage, TF1 a fait appel à une ancienne de la maison, je nomme Laurence Ferrari, partie sur Canal+ il y’a deux ans après avoir congédié entre autres à cause d’une interview de Nicolas Sarkozy jugée trop impertinente. Un style d’interview qui n’a pas du tout déplu à l’intéressé lui-même et qui n’a d’ailleurs pas manqué de souligner toute l’admiration qu’il portait à la jeune journaliste, à tel point qu’en janvier 2008 lorsqu’ils venaient tous deux de divorcer, la presse française leur avait même prêté une romance ! Quoi qu’il en soit, Laurence Ferrari saura sûrement donner un ton plus enthousiaste et jeune au journal du soir. Dans le chapitre des journaux télévisés, il paraît que le jeu des chaises musicales n’est pas encore terminé pour cette année et il faut s’en réjouir car le PAF est souvent bien trop figé dans le temps côté animateurs et présentateurs. Quant à PPDA, recordman mondial de la longévité en JT et passionné de voile, il saura en très grand professionnel donner un nouveau cap à sa carrière.

Tags:  ,  ,  ,  

mardi 25 mars 2008

Pour ou contre le casting de TF1 dans les banlieues ?



A l'instar de Sciences Po Paris qui a ouvert son recrutement aux lycéens issus des Zones d'Education Prioritaires (ZEP) en 2003, la Fondation TF1 a annoncé qu'elle lançait un recrutement spécial pour les jeunes issus des banlieues de 18 à 30 ans. Les huits lauréats de ce "casting" se verront offrir un CDD (précédé d'une formation) de deux années au sein de la première chaine de télévision de France. Certes, cette initiative est louable dans le souci d'assurer une meilleure diversité ethnique dans les médias français, néanmoins ne faut pas t-il pas voir dans ce projet, une forme de stigmatisation des citoyens des quartiers difficiles, qui prendrait des allures de Starac' des banlieues ?

Tags:  ,  ,  

vendredi 29 juin 2007

PPDA et TF1 écrasent le 20 heures de Pujadas sur France 2


Arlette Chabot, directrice de l'information a du souci à se faire, les audiences de ses journaux télévisés virent au rouge et si la tendance se confirme, ce sont ses cheveux qui vont virer au gris. Et pour cause, selon les dernières mesures d'audience faites sur la messe du 20 heures, on s'aperçoit que TF1 s'octroie la part du lion, en culminant à 39,5 % de part d'audience. Loin derrière, le JT du service public atteint péniblement la barre des 20%, alors à qui la faute ?
Selon une étude menée auprès des téléspectateurs de France 2, le JT de David Pujadas manquerait de pédagogie, et ses sujets ne seraient pas suffisament fouillés et approfondis, par rapport à ceux de TF1. Dès lors comment réduire l'écart avec le journal télévisé le plus regardé d'Europe, qui jouit d'une audience deux fois plus élevée ?
La seule solution viable à court terme semble être de proposer un concept différent aux téléspectacteurs. Un journal plus court basé sur le modèle des chaînes d'informations en continu (BFM, iTélé) permettrait de faire un flash sur l'actualité chaude du jour, mais surtout de garder ce public du "JT express" pour le film du soir. Et pour ceux et celles qui voudraient profiter d'un journal télévisé plus approfondi, la rédaction de la chaîne publique pourrait proposer un JT plus complet après le prime time.

Tags:  ,  ,  

dimanche 17 juin 2007

J'ai testé le premier Salon de la Télé



Tout le monde en parle, ça se discute, mais au final c’est sans aucun doute qu’on s’accorde à dire, qu’aucun salon grand public n’avait encore été consacré exclusivement à l’univers si particulier de la télévision. Sur une idée originale d’Emmanuel Chain (ancien présentateur de Capital sur M6 et producteur d’émissions via sa société Éléphant), Paris a donc pu accueillir cette année son tout premier « Salon de la Télé ». L’objectif de cet événement ? Permettre au public français qui passe en moyenne 3,2 heures par jour devant la télé, d’approcher et rencontrer les stars du PAF, informer les plus jeunes sur les métiers de la télé, et permettre à tous, de mieux comprendre comment fonctionne la planète télé. Prêts à passer dans les coulisses du petit écran ? La visite peut commencer !

Vendre du rêve

Tout commence donc au niveau du hall 4 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Ecrans géants disposés à l’entrée du bâtiment, programme officiel du salon en mains, on tourne les pages et on peut lire couleurs arc en ciel : « 4 jours au coeur de la télé », « Rencontres avec les Stars », « Dédicaces ».

En parcourant les allées du salon, les surprises et divertissements sont au rendez-vous : mettez-vous dans la peau de Sébastien Folin pour présenter le bulletin météo ou à la place de David Pujadas, pour annoncer les résultats de la présidentielle. En se déplaçant sur le plus grand plateau télé du monde, et en tentant tant bien que mal de se frayer un passage, on tombe presque nez à nez avec Stéphane Bern qui dédicace son dernier livre « Plus belle sera la vie ». Non loin de lui, la femme commissaire la plus célèbre de France, Véronique Genest alias Julie Lescault, répond en plateau aux questions des fans de la série. On en vient quasiment à croire que le Salon de la Télé serait une sorte de nouveau parc d’attraction intermittent de la télé. Mais au delà, de cet aspect purement bon enfant, on réalise assez vite que ce qu’on cherche à nous vendre, c’est du rêve : s’échapper quelques heures durant de la grisaille et de la routine quotidiennes, pour nous plonger dans les arènes du petit écran.

Star à tout prix

Interview terminée, on pivote en arrière pour tomber sur les stands Casting et l’Oréal, où l’on aperçoit une file interminable de jeunes filles, qui ont toutes le même rêve avoué : devenir l’ambassadrice d’une grande marque de cosmétiques. Lycéennes ou étudiantes, on leur fait miroiter un avenir fait de paillettes, de défilés et de galas. A quelques pas de là, se trouve un studio télé improvisé, dont le thème du jour est Y'a t-il une vie après la télé réalité ?
Ce jour là venaient témoigner quelques "rescapés" de la génération Loft Story 2 et Starac’ 5. Jetés dans le grand bain médiatique, ces purs produits de la télé réalité sont passés de l’anonymat parfait à la célébrité soudaine en l’espace de quelques semaines, pour retomber dans l’oubli quelques mois plus tard. Loin s’en faut, les visiteurs du salon, dont certains ne devaient sans doute pas savoir qui étaient ces « stars jetables », voulaient néanmoins à tout prix décrocher un autographe ou prendre une photo. Tout cela sous prétexte unique qu’on avait collé aux invités du jour, l’équitette « Vu à la télé ».
Mais très honnêtement, quel plaisir peut-on vraiment avoir à obtenir un autographe de la chanteuse lyrique Magalie Vaé, ou de faire la bise à un certain Félicien dont on nous rappelle qu'il a participé au Loft 2 ?
Prise de conscience pour certains ou simple confirmation pour d’autres, le Salon de la Télé aura peut être eu le mérite de transmettre le message, que ne devient pas star qui veut, et surtout qu’à la télé il y’a STAR et ... star.

Tags:  ,  ,  

mardi 5 juin 2007

TF1 ferait-elle du neuf avec du vieux ?


"La Roue de la Fortune" et "Une Famille en Or", voilà deux divertissements TV qui avaient été lancés par TF1 au début des années 90', puis abandonnés quelques années plus tard au profit de la télé réalité. Néanmoins il semble que ces jeux télé soient toujours dans l'air du temps puisqu'ils ont tous deux réalisés de jolis scores d'audience en acess prime time. Comme quoi en 2007, il n'y a pas que la télé réalité pour doper les audiences des chaînes de télé hertziennes. Une chose est sure en tout cas, le retour de ces émissions dans la grille des programmes, donne une seconde jeunesse à Christophe Dechavanne, que l'on voyait que très occasionnellement lors de divertissements le samedi soir.

Tags:  ,  

dimanche 3 juin 2007

Philippe Gildas va assigner Microsoft en justice


Si l'on faisait un rapide sondage, pour beaucoup d'entre nous le nom "Vista" rime avec le géant américain de l'informatique Microsoft, qui a choisi de baptiser ainsi son dernier système d'exploitation, disponible en France depuis le mois de mars dernier. Et bien ce n'est pas le cas pour le journaliste Philippe Gildas, auteur des plus années de Canal+, qui ne l'entend pas de la même oreille en affirmant avoir réservé cette marque en 2003, pour donner le nom de "Vista" à une future chaîne de télé du câble. Le lancement de Vista à la télé ayant pris du retard, sa mise à l'antenne a été finalement annoncé pour novembre 2007, entre temps Microsoft a déjà vendu des millions d'ordinateurs estampillés "Vista". Philippe Gildas vs Bill Gates, voici un combat inédit, qui s'annonce perdu d'avance mais duquel Philippe Gildas espère tirer une épaisse enveloppe de dédommagements.

Tags:  ,  ,  

vendredi 6 avril 2007

PPDA entre dans son dernier quinquennat


Suivi en semaine sur TF1 par 10 millions de français, dans le journal télévisé le plus regardé d’Europe, le présentateur Patrick Poivre d’Arvor qui officie à ce poste depuis 20 saisons, a mis fin à une longue attente en annoncant la date à laquelle il tirerait sa révérence. La relève est déjà dans les starting blocks mais qu’elle se rassure car PPDA n’est pas prêt de quitter son fauteuil du 20 heures, avant l’élection présidentielle, mais celle de 2012, « à moins qu'il se passe des événements dans ma vie » confesse t-il.

Au moment où il quittera l’antenne en 2012 à 65 ans, le Petit Prince du JT détiendra le record mondial de longévité d’un présentateur à la tête d’un journal télévisé, et surclassera son homologue Américain Dan Rather (CBS), qui a fait ses adieux au petit écran en 2006 après 25 ans d’antenne. En 20 années passés sur TF1 et 7 printemps sur Antenne 2 entre 1976 et 1983, PPDA aura relaté la Chute du Mur de Berlin et celle de l’URSS, en passant par les attentats du 11 septembre 2001, sans oublier la Guerre du Golfe et le dernier conflit irakien.
En attendant, il reste encore à PPDA un quinquennat, cinq années durant lesquelles il restera encore aux rênes du JT, comme le maître de l’info incontesté, à moins qu’il ne décide de prolonger son contrat dans les Guignols de l’Info sur Canal.

Tags:  ,  ,  

mardi 10 octobre 2006

Thierry Ardisson fait son retour télé en clair sur Canal+


Remercié par France2 et Patrick de Carolis, l'animateur au costume noir Thierry Ardisson fera sa rentrée le 4 novembre prochain sur la chaîne de télé privée Canal+. Au programme une émission hebdomadaire intitulée "Salut les Terriens" qui repasse de façon non conventionnelle les faits marquants de la semaine autour de 3 invités, premier rendez-vous donc le samedi 4 novembre à 19h30 en clair.
Avant de faire sa rentrée décalée sur Canal+, Thierry Ardisson fera un détour par le Canada où il sera l'invité d'honneur de la première édition de la nouvelle saison de "Tout le Monde en Parle" version québécoise présentée par son compère Guy A. Lepage qui interviewera l'interviewer le 17 septembre prochain, pour plus d'infos vous pouvez vous connecter sur la page web de l'émission diffusée sur Radio Télévision Canada à l'adresse suivante : http://www.radio-canada.ca/television/tout_le_monde_en_parle/index.shtml.

Tags:  ,  

mercredi 10 mai 2006

Ouverture du bal des transferts des animateurs télé

Sacré toilettage des grilles TV pour la rentrée prochaine, les transferts ne sont pas seulement réservés au seul monde du ballon rond. En effet le jeu des chaises musicales entre animateurs du petit écran n'a cessé de faire parler de lui tout au long de cette semaine, Marc-Olivier Fogiel arrête On ne peut pas plaire à tout le Monde et enfile la casquette M6 tandis que son son chroniqueur polémique Guy Carlier a cédé aux sirènes de Canal+. Thomas Hugues, victime de Harry Roselmack, passe lui de TF1 à M6 alors que Laurent Delahousse, présentateur de Secrets d'actualité le dimanche soir sur M6 quitte le navire et revêtira le costume du 20h de France 2 lorsque David Pujadas sera au soleil.


Tags: