Calendrier

« novembre 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Tags


Syndication

Recommander ce blog

Voir mon profile sur LinkedIn


Une sélection de la

mercredi 6 juin 2012

Marre des stars de l'info, place à la jeunesse dans les JT


Voilà près d'une semaine que Laurence Ferrari a quitté le fauteuil de la grande messe du 20 heures de TF1. Depuis, son joker, Gilles Bouleau, a pris le relais jusqu'à la fin de l'été. Mais d'ici la rentrée, TF1 devra choisir un nouveau visage pour présenter les infos du soir en semaine. Chez les téléspectateurs, c'est Laurent Delahousse qui semble recueillir les le plus grand nombre de suffrages. Pourtant, celui qui fait les beaux jours des JT du week-end sur France 2, aurait des prétentions salariales assez élevées. Et pour cause, un éventuel transfert de Laurent Delahousse et de quelques uns de ses collaborateurs coûterait à TF1 deux millions d'euros par an, une somme qui aurait apparemment été jugée trop élevée par la chaine. Et ceci à juste titre. Car même si la mèche rebelle et le teint hâlé de Laurent Delahousse fait tourner la tête de nombreuses femmes (à tel point que sur Facebook on trouve un groupe intituilé "Pour ceux & celles qui regardent le JT de France 2 pour LAURENT DELAHOUSSE"), il n'en demeure pas moins vrai qu'il existe un tas d'autres jeunes journalistes pétillant(e)s qui n'auraient pas les prétentions des stars de l'info et qui pourraient tout aussi bien attirer des millions de téléspectateurs chaque soir. En bref, pour retrouver de bons pics d'audience sans pour autant casser sa tirerlire, TF1 ferait mieux de débaucher sa nouvelle perle sur France 24, I>Télé ou encore BFM TV.

Tags:  ,  

mardi 2 juin 2009

AF 447 RIO-CDG : Quand la tragédie laisse déjà place au sensationnel



Il y'a encore deux jours si l'on vous demandait que vous évoquent les termes France et Brésil pris ensemble, vous auriez très probablement répondu France 98, Coupe du Monde ou encore 3-0, en somme des bons souvenirs et des émotions fortes et intenses comme seul le sport sait parfois nous en procurer. Hier 1er juin, en ce lundi de Pentecôte, Français et Brésiliens ont été envahis par une même et unique émotion mais l'ambiance n'était ni à la samba ni à la rumba que ce soit à Paris ou à Rio. Alors que la France entière apprenait à la mi-journée la disparition d'un Airbus A330 de la compagnie Air France, à quelques 8.500 kilomètres de là, sur la rive ouest de l'Océan Atlantique Sud, c'est également tout un peuple qui s'est réveillé dans la douleur et dans le deuil. Des deux côtés de l'Atlantique, que ce soit à Roissy Charles de Gaulle ou à l'aéroport de Rio de Janeiro, pour éviter que les familles des présumées victimes soient assaillies par des journalistes trop virulents, les autorités locales des deux pays ont préféré à juste raison isoler les familles des victimes présumées, dans des zones qui se trouvent en retrait des foules aéroportuaires, afin de les placer à l'abri des caméras de télévision et des flashs crépitants.

Voyeurisme malsain

Mais une fois de plus, les médias français ont fait preuve d'un manque de pudeur intolérable dans la couverture médiatique de cette catastrophe aérienne : toujours plus de bruits de couloirs, toujours plus de sensationnel, toujours plus de voyeurisme. Certes, une des missions du journaliste est d'emmener son public au plus près de l'information pour lui exposer au mieux la vérité, certes il n'est pas toujours facile pour un présentateur de meubler le temps d'antenne en direct lorsqu'on ne dispose que de très peu d'informations concrètes sur les raisons qui ont pu engendrer la catastrophe, en l'occurrence la perte de l'avion ; mais ces facteurs ne doivent en aucun cas constituer des raisons valables pour franchir les frontières du domaine de l'intime ou encore celles de l'immense choc émotionnel que peut provoquer la perte soudaine d'une mère, d'un fiancé ou d'un ami, de surcroît lorsqu'on ne sait pas encore où se trouvent les corps des présumées victimes.

Information Émotion

A ce propos, tout au long de la journée d'hier alors que les familles des victimes présumées affluaient au compte-comptes vers les terminaux des aéroports de Paris et de Rio de Janeiro, plusieurs journalistes de chaines de télévision françaises d'information en continu qui se trouvaient en plateau, n'ont pas hésité à poser des questions totalement absurdes et déplacées à leurs leurs envoyés spéciaux. Celles-ci portaient notamment sur l'ambiance qui régnait à l'intérieur des dits aéroports, sur l'état dans lequel les familles et les proches se trouvaient, sur ce qu'ils faisaient... Aujourd'hui encore en fin d'après d'après-midi, une journaliste de la rédaction de LCI a posté un bref article intitulé « Vol AF447 - "Dis-moi que t'es bien rentrée stp..." », dans lequel elle relate une phrase qu'une amie d'une victime du vol Air France, a publie hier sur le réseau social Facebook. Qui cela regarde, qui cela intéresse, laissons les familles et les proches des victimes en paix dans ces instants si pénibles et douloureux à traverser. D'ailleurs ce n'est pas un hasard si cet après-midi, Air France a rappelé à l'ordre les médias en les priant de respecter le deuil des familles, haro contre la dictature de l'information émotion !

Tags:  ,  ,  ,  

jeudi 12 février 2009

20 heures : deux hommes, une femme, triple choix



Aujourd’hui lorsque vous souhaitez regarder le journal télévisé de 20 heures, vous avez le choix entre TF1 et France 2, télévision privée contre service public. Eh bien sachez que ce duel éternel prendra les formes d’une lutte à trois très prochainement, car M6 a confirmé qu’elle s’invitera à la « grande messe » du 20h dès le 30 mars prochain. De rumeurs en démentis, dans les coulisses du PAF, cela va maintenant bientôt faire deux ans qu’on parlait du lancement d’un JT du soir sur M6. Une fois que les contours du projet ont pris forme au printemps 2008, l’identité de son présentateur potentiel n’en a pas suscité moins d’intrigue. Aller chercher Patrick Poivre d’Arvor fraîchement licencié par TF1 ? Faire confiance à un « présentateur maison » comme Guy Lagache qui a depuis 2003 brillamment succédé à Emmanuel Chain, aux commandes du magazine Capital ? Faire une proposition à Christophe Hondelatte, dont le magazine culturel « Vendredi, si ça me dit ! » programmé sur France 2 n'a pas trouvé pas son audience ? Ou peut-être alors faire les yeux doux à une jeune présentatrice talentueuse de la TNT ?

BCBG et labélisé Elysée

Après des mois de concertation et d’études, le verdict est tombé. En effet, selon une information publiée par le Parisien, M6 diffusera son premier JT de 20h le 30 mars prochain. Aux commandes de ce journal, on retrouvera à n'en pas douter Guy Lagache, au profil très BCBG et « labelisé » Elysée, depuis qu'il s’est récemment illustré dans l’interview présidentielle « Face à la crise » ; émission qu’il a co-animé avec Alain Duhamel de RTL, ainsi qu’avec ses deux futurs ennemis de demain : Laurence Ferrari et David Pujadas. Ces deux là n’ont qu’à bien se tenir, car le nouvel arrivant, Guy Lagache, sous ses airs d’élève studieux et de gendre idéal, risque fort de créer une petite révolution dans le monde du bon vieux journal télévisé. Diffusé à partir de 19h45, ce journal d’une durée approximative de 17 minutes, aura une longueur d’avance sur la concurrence au niveau de l’horaire, hautement stratégique pour les audiences à ce moment de la journée. Même si son JT sera plus court que celui de ses confrères, Guy Lagache évoluera tout de même dans un décor de plateau de télévision. Cela viendra ainsi mettre un terme à la longue tradition de M6, de privilégier la diffusion de flashs infos de 6 ou 10 minutes tout en images ; une stratégie qui n'a pas changé depuis la création de la chaîne en 1987, quand eut lieu le lancement infructueux d'un JT traditionnel.

L’info vitesse grand V

À une époque où l’information circule à la vitesse grand V sur le net, dans la presse payante et gratuite, les gens ont-il encore vraiment envie de « subir » la traditionnelle messe du 20 h, qui dure au moins une demi-heure ? Un JT plus court c’est peut-être également un moyen de capter de l’audimat chez les plus jeunes et ainsi les réconcilier avec l’info, d’autant plus que M6 se veut être une chaîne orientée vers un public jeune. Si on fait le constat du côté des audiences, on s'aperçoit qu'aujourd’hui, le journal de Laurence Ferrari navigue régulièrement sous la barre des 30% de parts de marché, tandis que son confrère David Pujadas lui grignote constamment des téléspectateurs, mais pour combien de temps encore ? Car Si Guy Lagache parvient à donner un rythme tonique à son JT, le pouce des clients de Ferrari et de Pujadas pourrait rapidement glisser sur la touche N°6 de la télécommande. Il va sans dire que ce soit du côté de la tour de verre TF1 à Boulogne-Billancourt, ou du côté de l’Esplanade Henri de France à Paris, les stratèges s’affairent déjà pour donner la réplique à un nouveau JT, qui sera produit pour sa part du côté de Neuilly-sur-Seine, commune la plus riche de France et chère à Nicolas Sarkozy.

Mise à jour du mercredi 18 février 2009 : M6 a repoussé le lancement de son 20h au 7 septembre 2009 Raisons avancées par la chaîne privée : une conjoncture économique et un marché publicitaire peu favorables. Alors même si ces arguments sont recevables en cette période exceptionnelle de crise, ce n'est pas la première fois que M6 reporte le lancement de ce 20h tant attendu. Dans ces conditions, la question qui se pose maintenant est de savoir si ce 20h de M6 n'est pas mort né, et si ce n'est pas le cas, a t-il réellement une chance de figurer dans la grille des programmes un jour ?

Tags:  ,  ,  ,  

dimanche 8 juin 2008

PPDA limogé, le paquebot TF1 va prendre un nouveau cap



Patrick Poivre d'Arvor et TF1, voilà un tandem qui paraissait éternel aux yeux du public, tant les deux parties étaient devenus complémentaires, indissociables. Pourtant contre toute attente préalable, cette collaboration longue de 21 années va prendre fin d’ici quelques semaines. Quand on l’interrogeait sur la date à laquelle il quitterait le fauteuil du 20 heures, Patrick Poivre d'Arvor répondait inlassablement qu’il le ferait savoir aux téléspectateurs au moment venu mais qu’il s’était déjà fixé cette date. Hélas pour lui, le pape du journal télévisé français ne pensait pas partir si vite et a été rattrapé par le temps, l’âge et peut-être l’usure. En effet, depuis l’arrivée de Nonce Paolini à la direction de TF1 en 2007, en remplacement de Patrick le Lay, le climat s’est quelque peu détérioré entre le présentateur vedette et son équipe de direction. Au début de l’année 2008, un ouvrage intitulé Madame, Monsieur, Bonsoir... : Les dessous du premier JT de France est venu mettre en lumière les coulisses parfois houleuses de la grande messe du 20 heures la plus regardée d’Europe. Entre temps à l’Elysée, Nicolas Sarkozy aurait signifié son agacement que les chaînes de télé fassent appel à des journalistes peu incisifs et un peu trop politiquement correct pour réaliser les interviews élyséennes. Dans ces propos, PPDA qu’il ne porte pas d’ailleurs dans son cœur, était directement dans sa ligne de mire. Bien que l’Elysée ait démenti toute intervention du Président de la République dans le limogeage de PPDA, on connaît néanmoins les liens indéfectibles qui existent entre Nicolas Sarkozy et le groupe Bouygues et qui ont par conséquent favorisé cette éviction annoncée.

Vers un syndrome PPDA ?

Le départ imminent de PPDA marque la fin d’une époque à TF1, car disons le franchement le journaliste faisait « partie des meubles » sur cette chaîne et c’est à se demander si ses collègues Jean-Pierre Pernault ou Claire Chazal ne seront pas tôt ou tard invités à suivre la sortie. En effet, face à la concurrence que lui imposent par exemple les chaînes d’info en continu de la TNT comme I-Télé ou BFM où les présentateurs sont jeunes, beaux et dynamiques, TF1 fait figure de has been en matière d’information. Pour négocier ce nouveau virage, TF1 a fait appel à une ancienne de la maison, je nomme Laurence Ferrari, partie sur Canal+ il y’a deux ans après avoir congédié entre autres à cause d’une interview de Nicolas Sarkozy jugée trop impertinente. Un style d’interview qui n’a pas du tout déplu à l’intéressé lui-même et qui n’a d’ailleurs pas manqué de souligner toute l’admiration qu’il portait à la jeune journaliste, à tel point qu’en janvier 2008 lorsqu’ils venaient tous deux de divorcer, la presse française leur avait même prêté une romance ! Quoi qu’il en soit, Laurence Ferrari saura sûrement donner un ton plus enthousiaste et jeune au journal du soir. Dans le chapitre des journaux télévisés, il paraît que le jeu des chaises musicales n’est pas encore terminé pour cette année et il faut s’en réjouir car le PAF est souvent bien trop figé dans le temps côté animateurs et présentateurs. Quant à PPDA, recordman mondial de la longévité en JT et passionné de voile, il saura en très grand professionnel donner un nouveau cap à sa carrière.

Tags:  ,  ,  ,  

mardi 25 mars 2008

Pour ou contre le casting de TF1 dans les banlieues ?



A l'instar de Sciences Po Paris qui a ouvert son recrutement aux lycéens issus des Zones d'Education Prioritaires (ZEP) en 2003, la Fondation TF1 a annoncé qu'elle lançait un recrutement spécial pour les jeunes issus des banlieues de 18 à 30 ans. Les huits lauréats de ce "casting" se verront offrir un CDD (précédé d'une formation) de deux années au sein de la première chaine de télévision de France. Certes, cette initiative est louable dans le souci d'assurer une meilleure diversité ethnique dans les médias français, néanmoins ne faut pas t-il pas voir dans ce projet, une forme de stigmatisation des citoyens des quartiers difficiles, qui prendrait des allures de Starac' des banlieues ?

Tags:  ,  ,  

jeudi 24 janvier 2008

Nouveau duo pour interviewer Sarko ?



Accrédité par TF1 et France 2 pour aller interviewer le Président à l'Elysée, le duo Patrick Poivre d'Arvor / Arlette Chabot serait t-il trop "mou" ? A en croire l'avis de Nicolas Sarkozy, il n'y aucun doute sur la question, en effet au lendemain de la dernière interview télévisée qu'il avait donné en novembre dernier, il avait eu des mots assez tranchants envers le duo de présentateurs : "Mais qu’est ce que vous leur avez fait, ils étaient complètement endormis, ils ne m'ont posé aucune question, moi j’ai besoin de répondant". Il est vrai que PPDA et Chabot ont tout deux un profil assez lisse, trop politiquement parfait et qu'il ne faut pas trop compter sur eux pour poser la question qui dérangera.

Un PAF trop figé

Qui plus est, ce tandem de journalistes n'a pas déjà suffisament été vu sous la présidence Chirac ? Pourquoi ne pas créer plusieurs tandems qui réaliseraient les interviews présidentielles en alternance avec des journalistes plus incisifs et un brin plus glamour ? Pourquoi vouloir toujours restreindre l'animation des interviews présidententielles à des présentateurs du journal télévisé ? On ne manque pas en France de journalistes de qualité, n'aurait t-on pas le droit à des questions plus pertinentes si des professionnels comme Christophe Barbier ou Eric Zemmour se collaient à la tâche ? Au delà même de cette question, on constate que le paysage audiovisuel français (PAF) est marqué par un profond manque d'alternance. Evelyne Dhéliat truste la météo depuis 20 ans, Claire Chazal monopolise les JT du week-end depuis 10 ans et PPDA a fêté 25 ans d'antenne l'an dernier. Quand on voit comment s'organisent les grilles de programmes chez nos voisins européens, on a envie de se dire à quand plus de diversité à la télé française ?

Tags:  ,  

vendredi 29 juin 2007

PPDA et TF1 écrasent le 20 heures de Pujadas sur France 2


Arlette Chabot, directrice de l'information a du souci à se faire, les audiences de ses journaux télévisés virent au rouge et si la tendance se confirme, ce sont ses cheveux qui vont virer au gris. Et pour cause, selon les dernières mesures d'audience faites sur la messe du 20 heures, on s'aperçoit que TF1 s'octroie la part du lion, en culminant à 39,5 % de part d'audience. Loin derrière, le JT du service public atteint péniblement la barre des 20%, alors à qui la faute ?
Selon une étude menée auprès des téléspectateurs de France 2, le JT de David Pujadas manquerait de pédagogie, et ses sujets ne seraient pas suffisament fouillés et approfondis, par rapport à ceux de TF1. Dès lors comment réduire l'écart avec le journal télévisé le plus regardé d'Europe, qui jouit d'une audience deux fois plus élevée ?
La seule solution viable à court terme semble être de proposer un concept différent aux téléspectacteurs. Un journal plus court basé sur le modèle des chaînes d'informations en continu (BFM, iTélé) permettrait de faire un flash sur l'actualité chaude du jour, mais surtout de garder ce public du "JT express" pour le film du soir. Et pour ceux et celles qui voudraient profiter d'un journal télévisé plus approfondi, la rédaction de la chaîne publique pourrait proposer un JT plus complet après le prime time.

Tags:  ,  ,  

vendredi 6 avril 2007

PPDA entre dans son dernier quinquennat


Suivi en semaine sur TF1 par 10 millions de français, dans le journal télévisé le plus regardé d’Europe, le présentateur Patrick Poivre d’Arvor qui officie à ce poste depuis 20 saisons, a mis fin à une longue attente en annoncant la date à laquelle il tirerait sa révérence. La relève est déjà dans les starting blocks mais qu’elle se rassure car PPDA n’est pas prêt de quitter son fauteuil du 20 heures, avant l’élection présidentielle, mais celle de 2012, « à moins qu'il se passe des événements dans ma vie » confesse t-il.

Au moment où il quittera l’antenne en 2012 à 65 ans, le Petit Prince du JT détiendra le record mondial de longévité d’un présentateur à la tête d’un journal télévisé, et surclassera son homologue Américain Dan Rather (CBS), qui a fait ses adieux au petit écran en 2006 après 25 ans d’antenne. En 20 années passés sur TF1 et 7 printemps sur Antenne 2 entre 1976 et 1983, PPDA aura relaté la Chute du Mur de Berlin et celle de l’URSS, en passant par les attentats du 11 septembre 2001, sans oublier la Guerre du Golfe et le dernier conflit irakien.
En attendant, il reste encore à PPDA un quinquennat, cinq années durant lesquelles il restera encore aux rênes du JT, comme le maître de l’info incontesté, à moins qu’il ne décide de prolonger son contrat dans les Guignols de l’Info sur Canal.

Tags:  ,  ,  

mercredi 14 février 2007

Non, Sarkozy n'avait pas d'oreilette face aux 100 Français


Lors de son passage inaugural dans la nouvelle émission politique de TF1 "J’ai une question à vous poser", Nicolas Sakozy a défrayé la polémique chez certains observateurs aguéris, selon lesquels le candidat UMP à la présidentille était équipé d'une oreillette lui soufflant les réponses en direct.
Sur les captures d'écran, on croit apercevoir une oreillette mais il ne s'agit que d'une illusion optique en réalité à cause d'un cheveu royalement bouclé, quant à savoir si le direct a été préparé, on peut imaginer que oui, surtout lorsque l'on sait que l'émission est produite par une société d'un sarkozyste de la première heure, Dominique Ambiel, ex-conseiller en communication de Jean-Pierre Raffarin.

Tags:  ,  ,  

mardi 2 mai 2006

Laurence Ferrari passe la quatrième

Après quelques annés de bons et loyaux services sur TF1 en tant que présentatrice des émissions "Vis ma Vie" et "Sept à Huit" mais aussi en tant que joker de Claire Chazal pour les JT du week-end, Laurence Ferrari a décidé de quitter TF1 pour Canal +, quelques semaines après que son mari (Thomas Hugues) et compère sur la première chaîne ait lui aussi été congédié au profit de Harry Roselmack. Reprenant la case horaire de Karl Zéro, Laurence Ferrari animera sur Canal +, une émission politique dès la rentrée prochaine, qui promet de traiter largement des élections présidentielles de mai 2007.


Tags:  ,  ,